Toutes les news
17.12.2015

Greenpeace: Coop est pionnier

En 2013, nous avons signé l’engagement Detox de Greenpeace. Avec cette promesse, nous confirmons renoncer à l’utilisation de produits chimiques indésirables dans notre production textile.

Greenpeace nous désigne comme pionnier dans le domaine des textiles non toxiques

Il y a trois ans environ, Coop a été la première entreprise à signer l’engagement dit Detox de Greenpeace. C’est l’affirmation claire de notre volonté de renoncer aux produits chimiques indésirables dans la production de textiles. Greenpeace vient de publier un premier rapport intermédiaire sur la réalisation des mesures Detox. Elle y décrit Coop comme un pionnier, ce qui confirme notre engagement actuel et nous motive à poursuivre notre engagement en faveur d’une production textile écologique tout au long de la chaîne de valorisation.

L’objectif principal de cet accord est, d’ici 2020, de bannir complètement de la transformation des textiles les substances chimiques problématiques figurant sur la liste des substances interdites, tout au long de la chaîne de valorisation. Depuis 2013, nous avons pris de nombreuses mesures pour nous rapprocher de cet objectif. Nous avons notamment adopté une directive textiles et cuirs. Nous y avons clairement défini les exigences toxicologiques, sociales et écologiques que doivent respecter nos fournisseurs. En outre, tout notre assortiment propre de parapluies est produit sans PFC depuis novembre 2015 et sera proposé dans nos supermarchés et nos magasins dès le printemps 2016.

Des textiles issus d’une production durable

Au cours des prochaines années, nous prendrons d’autres mesures importantes afin de produire nos textiles conventionnels de manière encore plus durable. En 2016, nous nous concentrerons sur le développement des offres de formation destinées aux fournisseurs. Par ce biais, nous souhaitons les sensibiliser activement et les soutenir dans la bonne gestion des produits chimiques. En raison de notre engagement volontaire dans ce domaine, Greenpeace nous a désignés comme pionniers dans son rapport intermédiaire. «Aujourd’hui déjà, la majorité des fournisseurs de Coop rend public le contenu de ses eaux usées», illustre Julia Bangerter, responsable de la campagne Detox chez Greenpeace Suisse.

Accéder à la liste des substances interdites pour les textiles et les cuirs