Toutes les news
17.05.2016

Notre engagement pour le soja durable

Le Réseau suisse pour le soja change de statut pour devenir une association. La Suisse renforce ainsi son rôle de précurseur en faveur du soja durable. Une action conjointe de Coop et du WWF a permis d’en jeter les bases.

Le Réseau suisse pour le soja depuis une demi-décennie

Le soja est une plante qui a accompli une véritable marche triomphale. Elle est de plus en plus appréciée, même sous nos latitudes. Sa forte teneur en protéines en fait un fourrage idéal qui occupe, par ailleurs, une place toujours plus importante dans l’alimentation humaine comme substitut à la viande. Le soja est l’une des plantes de culture parmi les plus efficientes: il n’a besoin que d’une faible surface de terre arable par protéine assimilable et il fixe l’azote dans le sol.

Production de soja: le revers de la médaille

Le succès du soja a toutefois sa part d’ombre: en Amérique du Sud, sa culture est à l’origine du déboisement de vastes surfaces forestières, entraînant ainsi une disparition de la faune et de la flore.

Notre partenariat avec le WWF

Nous avons été le premier distributeur à prendre conscience du problème posé par l’essor du soja à l’échelle mondiale et à agir. Nous collaborons depuis 2004 avec le WWF afin de trouver des solutions durables en ce qui concerne la culture du soja. Ensemble, nous avons développé les Critères de Bâle pour une culture responsable du soja. Ces critères exigent par exemple que les producteurs renoncent au déboisement de zones à haute valeur de conservation, qu’ils n’utilisent aucune semence de soja génétiquement modifié et qu’ils fassent un usage modéré des pesticides et des engrais. De plus, ils requièrent le respect de bonnes pratiques sociales envers les employés et les populations locales. Grâce à ce travail de fond, ces critères sont aujourd’hui mis en pratique dans le monde entier.

Rôle pionnier de la Suisse

© lid

Les Critères de Bâle s’appliquent aussi au Réseau suisse pour le soja, à la création duquel nous avons participé en 2011. Parmi ses membres, on compte des importateurs suisses de fourrages, les acteurs majeurs de la filière de production d’alimentation animale ainsi que le WWF et d’autres fédérations. L’objectif poursuivi par le Réseau suisse pour le soja est d’œuvrer en faveur de la production et de l’utilisation d’un soja cultivé de manière durable. En 2015, le soja alimentaire importé en Suisse était déjà issu à 94% de l’agriculture responsable. Un chiffre qui place le Réseau suisse pour le soja en tête du hit-parade mondial et en fait une véritable référence à l’échelle de la planète.

Le Réseau suisse pour le soja est maintenant une association

Le Réseau suisse pour le soja change de statut pour devenir une association. Les 19 organisations qui en font partie affichent ainsi leur volonté d’intensifier leur collaboration et de continuer à développer l’utilisation d’un soja durable en Suisse.

Communiqué de presse Coop 10.05.2016

Réseau suisse pour le soja

Le soja chez Coop

Fiche d’information Soja

    Les membres fondateurs de l’association Réseau suisse pour le soja.
    Photo: lid  |  Les membres fondateurs de l’association Réseau suisse pour le soja.
    La livraison d’un chargement de soja broyé en provenance du Brésil arrive dans le port de Bâle.
    Photo: lid  |  La livraison d’un chargement de soja broyé en provenance du Brésil arrive dans le port de Bâle.