Tous les actes

Aujourd’hui, nos importations de fruits et légumes du Maroc génèrent 20% de CO2 de moins qu’en 2010. La raison en est que nous avons transféré une grande partie du transport de marchandises de la route au bateau. Le Maroc est notre quatrième fournisseur en matière de fruits et de légumes. Désormais, nous transportons environ 40% des produits provenant de cet État d’Afrique du Nord – soit plus de 2’000 tonnes – principalement par voie maritime.

Photo: Marius Born