Tous les actes

Nous nous efforçons de déterminer en quoi l’agriculture biologique, comparée à l’agriculture conventionnelle, peut aider à nourrir les populations, à lutter contre la pauvreté et à exploiter de manière durable les ressources naturelles des pays tropicaux. C’est la raison pour laquelle nous soutenons depuis 2007 un projet d’étude à long terme de l’Institut de recherche de l’agriculture biologique (FiBL) sur les méthodes de culture les mieux adaptées aux besoins des paysans sur la durée. En Inde, les premiers résultats montrent que la culture de coton biologique est tout aussi rentable que la culture conventionnelle de coton génétiquement modifié, mais avec un risque financier bien moindre pour les cultivateurs. En effet, le coton bio ne nécessite pas d’investissements coûteux dans des engrais chimiques, des pesticides et des semences génétiquement modifiées, ce qui réduit la dépendance aux crédits et donc le risque d’endettement des paysans. De plus, les revenus sont plus stables et moins tributaires de la météorologie locale.

Photo: FiBL
Photo: FiBL

En savoir plus sur nos partenaires