Tous les actes

Dans la culture du chou, par exemple, le FiBL a mis au point des bandes fleuries qui offrent de la nourriture à des insectes utiles, comme la guêpe parasitaire, qui aime s’attaquer à ces nuisibles. Des entomologistes se penchent spécialement sur le mélange idéal de fleurs à privilégier, car il faut que cette bande fleurie réponde au mieux aux besoins nutritionnels spécifiques de ces insectes utiles.

On a pu identifier d’ores et déjà une attirance de ces animaux pour les bleuets, et on a pu réduire de près de moitié les dégâts causés sur les cultures de chou. L’objectif de ce projet est de restreindre l’utilisation d’insecticides biologiques sur le long terme en faisant plutôt appel à des insectes utiles.

En savoir plus sur nos partenaires