Tous les actes

Depuis 2009 et jusqu’en 2017, nous soutenons la recherche de nouvelles techniques pour l’agriculture biologique, avec deux sujets au cœur de nos préoccupations: la réduction de notre impact sur le climat et l’amélioration de la fertilité des sols. Selon les études réalisées à ce jour, l’agriculture biologique nécessite d’ores et déjà moins d’énergie que l’agriculture conventionnelle. Mais si elle est plus respectueuse de l’environnement, elle n’est toutefois pas encore climatiquement neutre. En réduisant de façon sensée le travail de la terre et en plantant plus de végétaux capables de fixer l’azote dans le sol, les besoins énergétiques et les émissions de CO2 peuvent être encore réduits.

Photo: Thomas Alföldi

En savoir plus sur nos partenaires