Tous les actes
© Sean Hawkey/Fairtrade Max Havelaar

Sur les hauts-plateaux du Chiapas, au Mexique et au Pérou, des petits paysans regroupés en coopératives cultivent du café vert. Ces projets Fairtrade sont emblématiques car le bénéfice réalisé est immédiatement réinvesti dans le développement d'infrastructures locales. Ainsi, grâce à la prime du commerce équitable, les paysans de cette région ont pu construire une école maternelle pour leurs enfants. La mission de ces cultivateurs est de produire du café biologique de qualité dans le respect des directives strictes du Bourgeon.

Ceci signifie entre autres qu'ils n'utilisent pas d'engrais ni pesticide chimique de synthèse, qu'ils promeuvent la biodiversité et qu'ils ne déboisent pas les forêts primaires pour cultiver leur café.

L'entreprise Quantis a démontré que le mode de culture joue un rôle déterminant dans l'écobilan des produits du café. Pour cette raison, il est important d'adopter une culture équitable et respectueuse de l'environnement qui réponde aux critères de Bio Suisse et de Fairtrade Max Havelaar. En privilégiant ce type de culture, on vient en aide aux hommes et à la nature.

De plus, la capsule en plastique que nous utilisons obtient elle aussi d'excellents résultats en termes d'écobilan. Composé de carton et de capsules en plastique comprenant seulement une fine couche d'aluminium, l'emballage des capsules de café La Mocca Naturaplan ne contribue qu'à hauteur de 10 à 20 % à l'impact environnemental global du produit.

Avec les capsules La Mocca Naturaplan, nous offrons à notre clientèle du café bio équitable tout à fait compétitif en termes écologiques.

A titre de comparaison:
l'impact sur l'environnement d'une tasse de café à base de capsules est moindre que celui d'une tasse préparée par une machine automatique et à peu près égal à celui d'une tasse de café filtre.

Plus d'informations sur l'écobilan des capsules de café La Mocca Naturaplan établi par Quantis ici.

Mehr zu unseren Eigenmarken und Gütesiegeln

Mehr zu unseren Partnern