L'élevage respectueux des animaux s'invite dans nos rayons

Notre directive sur l'approvisionnement définit les exigences minimales que nous imposons à nos producteurs, y compris à l'étranger, en matière de bien-être animal. Elle s'applique tant à l'élevage et à l'alimentation des animaux qu'à leur transport et à leur abattage.

La loi fédérale et l'ordonnance sur la protection des animaux réglementent l'élevage des animaux producteurs de denrées alimentaires. S'appliquent entre autres les prescriptions suivantes:

    • Elevage et alimentation: aires de stabulation suffisamment grandes et liberté de mouvement suffisante tout au long de l'année. Exemple: les bœufs ne peuvent pas rester plus de deux semaines d'affilée sans parcours extérieur. Accès le plus aisé possible aux zones de nourriture et alimentation adaptée à l'espèce. Les veaux doivent disposer en permanence de fourrage grossier et de liquide. La détention des truies (dans des cages pour mises bas) et les sols durs en caillebotis dans l'aire de repos des bœufs sont interdits, tout comme l'utilisation d'antibiotiques et d'hormones comme stimulateurs de performance.
    • Transport et abattage: six heures maximum de roulage pour les animaux vivants (avec un maximum de temps de transport de huit heures). Abattage des animaux vertébrés uniquement après anesthésie.
    • Interventions sur les animaux: la castration sans anesthésie est interdite depuis 2008. Rogner les becs et raccourcir les ailes des volailles est interdit, de même que couper la queue des bœufs et des porcs. Il est également interdit de pincer les dents des porcelets. L'écornage sans anesthésie est interdit.

Directive Approvisionnement durable

Notre directive Approvisionnement durable rassemble les exigences minimales requises en matière de bien-être animal pour l'ensemble des assortiments de marques et de marques propres. Par exemple, nous privilégions les fournisseurs étrangers dont les méthodes d'élevage correspondent le mieux aux normes suisses. Nous ne proposons aucun produit issu d'un mode d'élevage cruel. Nous ne vendons donc ni foie gras de canard ou d'oie, ni cuisses de grenouille. Vous ne trouverez pas d'œufs d'élevage en batterie dans nos rayons, ni dans aucun de nos produits transformés de marque propre. Mis à part les articles en cuir de vache ou en peau d'agneau, nous ne vendons pas d'articles en fourrure véritable. Nous interdisons la pratique du mulesing (ablation de la peau autour de la queue des moutons) ainsi que le plumage à vif pour les produits contenant du duvet. En outre, l'utilisation de peaux de reptiles ou de matériaux provenant d'espèces menacées est prohibée dans nos produits.

Normes en matière de bien-être animal à l'étranger

Nous tenons à ce que les producteurs étrangers élèvent leurs animaux dans des conditions similaires à celles que l'on connaît en Suisse. C'est pour cette raison que nous avons élargi notre collaboration fructueuse avec la Protection Suisse des Animaux (PSA) en 2013. Aujourd'hui, la PSA évalue aussi pour nous des exploitations situées à l'étranger.

Pour la volaille, nous allons encore plus loin: ensemble avec nos fournisseurs étrangers, nous mettons sur pied un mode d'élevage inspiré du programme fédéral suisse SST (Systèmes de stabulation particulièrement respectueux des animaux) avec perchoirs, poulaillers spacieux, litières et jardins d'hiver. C'est ainsi que depuis février 2016, l'intégralité de la viande de dinde fraîche des marques propres Coop (hors Prix Garantie) provient de systèmes de stabulation particulièrement respectueux des animaux, tant en Suisse qu'à l'étranger. Quant aux produits standard de viande de poulet fraîche importée (hors Prix Garantie), ils proviennent déjà tous d'exploitations qui respectent les directives SST.

D'autres exploitants sont en train de modifier leur mode de production afin que, courant 2017, la totalité des quantités nécessaires à nos actions soit produite au moins dans le respect de la norme suisse SST. Depuis mai 2014, nous proposons aussi de la viande de cheval d'Espagne qui satisfait à nos exigences élevées en matière de bien-être animal.

Notre objectif déclaré est de faire appliquer les standards définis par la loi suisse sur la protection des animaux également pour les produits importés.

Nourriture, médicaments et génie génétique

Plus de 70% du soja servant à l'alimentation des animaux dont proviennent les produits que nous proposons est issu de cultures certifiées et responsables. Nos fournisseurs suisses nourrissent leurs animaux avec du fourrage exempt d'organismes génétiquement modifiés. Lorsque nous faisons appel à des fournisseurs étrangers, nous privilégions ceux utilisant des fourrages sans OGM. Pour nous en assurer, nous faisons réaliser des tests de biologie moléculaire sur la nourriture destinée aux animaux et sur les produits finaux. L'utilisation préventive d'antibiotiques est également interdite et, par le biais de différents projets, nous cherchons à diminuer la quantité d'antibiotiques administrés dans le cadre de traitements médicaux. L'utilisation d'hormones ou de stimulateurs de performance interdits en Suisse est proscrite dans l'ensemble de l'assortiment. Coop rejette les produits issus du clonage ou d'animaux génétiquement modifiés, ainsi que leurs descendants.

Transports d'animaux

En Suisse, les transports d'animaux sont effectués par du personnel spécialisé et qualifié. L'identité et l'état de santé des animaux, de même que le temps de transport, doivent être consignés dans un document d'accompagnement. Les viandes de nos programmes labellisés Naturaplan et Naturafarm font régulièrement l'objet de contrôles inopinés par la Protection suisse des animaux (PSA), en plus des contrôles des autorités. Les transports des viandes importées répondant aux standards supérieurs du bien-être animal ne doivent pas, comme en Suisse, dépasser six heures. Notre objectif est d'atteindre un temps de transport maximal de huit heures pour l'ensemble de l'assortiment

    • Le chargement et le déchargement des animaux doit se faire dans le calme et sans violence.
    • Chaque animal doit disposer de suffisamment d'espace; les animaux provenant de fermes différentes doivent impérativement être séparés. Exemple: les porcs pesant entre 90 et 110 kilogrammes doivent disposer chacun d'au moins 0,43 mètres carrés.
    • Pour éviter toute blessure lors du transport, la rampe de chargement ne doit pas être trop raide et les protections latérales doivent être suffisamment hautes.
    • La durée du trajet ne doit pas excéder six heures.
    • Pour des raisons d'hygiène, le transport doit impérativement être effectué à l'aide d'un camion spécialement prévu à cet effet.

     

Abattage

Chez nous, la viande fraîche suisse provient essentiellement d'abattoirs de la société Bell AG qui, en plus d'être soumise à des contrôles étatiques, est également auditée ou évaluée par la Protection Suisse des Animaux (PSA). La viande vendue sous les labels Naturafarm et Naturaplan provient exclusivement de ces abattoirs. Un vétérinaire officiel doit être présent dans les abattoirs suisses pour contrôler les animaux lors de leur réception et surveiller l'abattage. Lors de l'arrivée à l'abattoir, des contrôles sont effectués sur l'identité des animaux et leur état de santé, les préoccupations de la protection des animaux étant également vérifiées. Les volailles importées produites dans le respect des critères fixés par la loi suisse sur la protection des animaux proviennent d'exploitations contrôlées par les services étatiques mais aussi régulièrement expertisées par la Protection suisse des animaux (PSA).

La totalité des viandes vendues dans nos magasins provient d'animaux anesthésiés avant abattage. La seule exception concerne le gibier tel que le daim ou le bison, comme le prévoit la loi fédérale sur la protection des animaux. Le gibier sauvage est abattu par des personnes spécialisées afin d'être tué sur le coup.

Formation

Nos collaborateurs actifs dans les domaines de la vente et de la gestion doivent être bien informés de l'importance du bien-être animal. Ce n'est qu'à cette condition que nous pouvons garantir le respect des animaux de rente dans les élevages. Nous différencions les connaissances de base que nous transmettons à tous les collaborateurs (par exemple dans le cadre de leurs journées d'introduction) et les connaissances spécialisées. Notre formation se concentre en premier lieu sur les dispositions légales et les exigences en matière d'élevage imposées par Naturafarm et Naturaplan. Des témoignages d'agriculteurs et des visites d'exploitations permettent aux participants de se confronter à la pratique et de véritablement saisir la différence entre les conditions d'élevage. Enfin, des partenaires externes tels que Vache mère Suisse interviennent lors de manifestations pour présenter les dernières informations relatives au bien-être animal.

Transport de porcs
Transport de porcs
Du soja produit de manière durable
Du soja produit de manière durable