Toute une palette de formations et de formations continues

Nous accordons une large place à une formation de base de qualité, nous nous engageons pour la maturité professionnelle et nous soutenons des missions dans d'autres régions linguistiques du pays ainsi qu'à l'étranger.

Chaque collaborateur suit en moyenne deux jours de formation continue par an. En effet, continuer à apprendre est un facteur clé à nos yeux. Nous gérons notre propre centre de formation à Muttenz et à Jongny et proposons plus de 350 cours de formation continue. Tous les ans, nous investissons plus de 45 millions de francs suisses dans la formation continue interne et soutenons, tant au niveau financier que temporel, les collaborateurs participant à des cours externes. Chaque année, Coop propose quelque 100’000 jours de formation à ses collaborateurs.

L'une des plus importantes entreprises formatrices de Suisse

L'ensemble du groupe Coop comptait au total 3’505 apprentis fin 2016. Nous sommes l'une des plus grandes entreprises offrant une formation de base et contribuons donc largement à la formation professionnelle. Chaque année, plus de 1’000 jeunes commencent leur apprentissage chez Coop dans 31 métiers différents. En 2016, le taux de réussite à la fin de l'apprentissage atteignait 99%. Plus de 66% des anciens apprentis ont pu trouver un poste fixe dans notre entreprise.

L'illustré GREEN 2015: pour Joos Sutter, notre CEO, les apprentis occupent une place importante. Il est d'ailleurs allé à leur rencontre afin de répondre à leurs questions

En savoir plus sur la formation de base chez Coop

Workshop «avenir»: quand les apprentis de Coop développent des idées en faveur du développement durable

Pour connaître les aspirations des jeunes en matière de développement durable, nous avons organisé, début juin 2017, un workshop «avenir» auquel ont participé 18 apprentis Coop. C'était l'occasion pour eux de débattre de ce thème pendant deux journées: le premier jour, Dominik Stutz, du WWF Suisse, est intervenu pour partager ses connaissances avec les jeunes.

Sur la base de leur empreinte écologique personnelle, ces derniers ont pu se rendre compte de leur impact sur l'environnement. Le deuxième jour a été consacré à des échanges pleins de créativité et d'enthousiasme dans l'espace de coworking «Launchlabs» de Bâle, ce qui a permis de faire germer des idées ingénieuses. Les quatre meilleures d'entre elles ont été développées, puis présentées. Les résultats du workshop seront pris en compte dans le cadre de futures activités.