Même le transport de marchandises est neutre en CO2

Le transport de marchandises est responsable d’une grande partie des émissions de CO2. Nous réduisons l’effet sur le climat en utilisant du carburant produit à partir de déchets biogènes et en ayant recours au fret sur rail. Par ailleurs, nous réduisons une partie des émissions de CO2 en soutenant des projets ciblés de compensation.

Notre vaste réseau de points de vente requiert une distribution locale par camion, mais nous réalisons déjà plus des deux tiers des transports de marchandises entre nos centrales de distribution nationales et régionales par le train.

De la route au rail

Depuis 2011, notre concept de Transport combiné non accompagné (TCNA) nous permet de développer notre transport de marchandises sur rail. Les marchandises sont transportées dans des caisses mobiles jusqu’au Railport le plus proche avant d’être chargées sur des wagons. Au Railport d’arrivée, les caisses sont acheminées par la route jusqu’aux points de vente. Ce type de transport est également possible pour les trajets plus courts d’environ 90 kilomètres. Avec notre projet City Cargo Genève, par exemple, les marchandises sont acheminées depuis la centrale de distribution d’Aclens jusqu’au centre de Genève. Outre l’effet positif sur le climat, il est ainsi possible de réduire le trafic sur les autoroutes. Et, depuis 2014, les denrées alimentaires et le vin d’Italie sont transportés en TCNA depuis Chiasso jusqu’à nos centrales de distribution par Railcare. Ce faisant, nous pouvons acheminer quelque 3’000 caisses mobiles en plus par an en combinant le rail et la route selon une méthode respectueuse de l’environnement.

L'illustré GREEN 2015: notre action en faveur du transport combiné rail-route

Biodiesel et biogaz

Afin de réduire également les émissions de CO2 causées par le transport en camion, nous misons de plus en plus sur le carburant à base de déchets biogènes. Nous avons déjà adapté les stations-service de nos centrales de distribution. Les chauffeurs peuvent remplir 20% de leur réservoir avec du biodiesel issu de déchets organiques tels que les huiles alimentaires usagées. Par ailleurs, neuf de nos camions répondent aujourd’hui à la norme antipollution Euro 6 et consomment uniquement du biodiesel. Nous utilisons plus de 10% du biodiesel utilisé en Suisse bien que nous ne soyons responsables que de 0,25% de la consommation totale de diesel.

Transport par camion électrique

Le premier camion électrique de 18 tonnes de Suisse approvisionne nos magasins de la région zurichoise de manière économe en énergie, sans bruit et sans émissions de CO2. Il roule à l’électricité hydraulique fournie par le secteur, que vient compléter l’électricité solaire produite par les panneaux photovoltaïques montés sur son toit. Avec un kilowattheure de courant par kilomètre, il n’a besoin que d’un tiers de l’énergie d’un camion diesel conventionnel. Dans le cadre d’un projet pilote, nous sommes en train d’évaluer si le camion électrique est adapté à la distribution locale quotidienne de marchandises.

Un nouveau véhicule de livraison en carbone

En 2015, nous avons lancé un nouveau véhicule de livraison Coop@home, le premier camion de 3,5 tonnes en carbone au monde. Il pèse environ 400 kilogrammes de moins que les autres camions de livraison Coop@home et peut transporter une charge utile de 1,5 tonne, soit plus d’un tiers de plus que les autres. Il peut donc livrer davantage de clients par tournée, sa consommation en carburant est moindre et ses émissions de CO2 par tonne kilométrique sont réduites d’environ 30%.

Réduction du fret aérien

En plus du transport des marchandises à l’intérieur de la Suisse, le transport aérien de produits importés impacte également le climat. Nos directives internes n’autorisent le transport par avion que lorsque des raisons liées à la qualité ou des délais très courts empêchent d’avoir recours à un autre mode de transport. Nous signalons les marchandises importées par avion en y apposant un autocollant By Air. Des processus logistiques accélérés ainsi que les techniques de réfrigération modernes permettent d’augmenter la part de marchandises acheminées par bateau.

Un concept de compensation du CO2

Depuis 2007, nous compensons chaque mile aérien de nos transports de marchandises et de nos voyages professionnels. Nous compensons aussi les émissions de CO2 des livraisons de notre magasin en ligne Coop@home. Pour ce faire, nous soutenons, en collaboration avec le WWF, des projets de réduction du CO2 répondant à la norme Gold Standard. Ces projets doivent contribuer à la protection du climat tout en participant au bien-être des populations locales. Au Népal, par exemple, la construction d’installations au biogaz a permis de réduire les émissions de CO2 de 4,7 tonnes par an. Autre exemple: la mise à disposition de fours solaires à Madagascar, afin que la population ne soit pas obligée d’acheter de charbon ni d’aller chercher du bois. Cette mesure a déjà permis de diminuer la consommation de bois de chauffage de 720 tonnes par an. La réduction des fumées toxiques dans les espaces clos profite également à la bonne santé de la population. Chaque année, le Fonds Coop pour le développement durable finance des projets de compensation soigneusement sélectionnés à hauteur d’environ deux millions de francs.