Des directives strictes sur l'utilisation des pesticides

Une utilisation responsable des pesticides est primordiale pour la biodiversité et pour la santé de l’homme. C’est pourquoi nous contraignons les fournisseurs de denrées alimentaires pour nos marques propres à renoncer aux pesticides dangereux, même s’ils sont situés dans des pays qui autorisent de tels produits.

Des initiatives internationales comme la Convention de Stockholm (POP), la Convention de Rotterdam (PIC) et le Pesticide Action Network Dirty Dozen (PAN), ou encore celle de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) ont défini les pesticides qui devaient être considérés comme dangereux. Or, l'utilisation de ces derniers reste légale dans certains pays. Nous avons donc élaboré une directive sur l'emploi des pesticides doublée d’une liste négative en nous appuyant sur les prescriptions et les recommandations de ces initiatives. Nous interdisons ainsi à tous les fournisseurs de denrées alimentaires pour nos marques propres d’utiliser 113 pesticides dangereux. Nous contrôlons régulièrement le respect de cette directive et tout manquement est systématiquement sanctionné. En outre, nous aidons activement nos fournisseurs à mettre en œuvre des mesures d'amélioration.

Directive Coop Pesticides

Suppression des produits présentant des risques pour les abeilles

Environ un tiers de la production de denrées alimentaires dépend de la pollinisation des plantes par les abeilles sauvages et domestiques. Étant donné que nombre de ces insectes sont menacés dans le monde, nous nous engageons en leur faveur. C’est pourquoi nous avons examiné tout notre assortiment pour déceler la présence de produits présentant un risque pour les abeilles. Début 2015, nous avons supprimé de notre assortiment tous les produits contenant un pesticide jugé critique par le rapport Le déclin des abeilles, publié par Greenpeace, ou nous les avons remplacés par des équivalents ne présentant aucun risque pour les abeilles. Par ailleurs, nous élargissons en permanence notre offre d’alternatives biologiques aux pesticides chimiques de synthèse. Ainsi, nous allons bien au-delà de ce qu’imposent les prescriptions légales.

En savoir plus sur les abeilles et sur nos projets relatifs aux abeilles

Moins de pesticides dans la culture des fruits et des légumes

Nous nous engageons de manière active en vue de réduire les pesticides utilisés dans la culture conventionnelle de fruits et de légumes. Ainsi, nous soutenons des producteurs de raisins des Pouilles et de Sicile en leur proposant des ateliers et en leur fournissant un conseil à long terme pour qu’ils passent à des remèdes biologiques contre les parasites et, partant, qu’ils diminuent progressivement leur utilisation de pesticides. Il s’agit là d’une contribution essentielle à la biodiversité dans le cadre des plantations de vignes. Divers projets du Fonds Coop pour le développement durable encouragent par ailleurs les méthodes de culture utilisant moins de pesticides, par exemple pour la culture de choux blancs en Suisse ou la production de roses au Kenya.