Une gestion responsable des chaînes d’approvisionnement

L’interconnexion toujours croissante de l’économie mondiale rend nos chaînes de valorisation plus variées et plus complexes. Nous nous efforçons de les simplifier et de les optimiser d’un point de vue environnemental en nous appuyant sur des bilans écologiques.

Plus les chaînes d’approvisionnement sont complexes, plus il est difficile de garantir le respect des normes de développement durable à toutes les étapes. C’est pourquoi nous nous efforçons d’établir des relations à long terme avec nos fournisseurs et de simplifier les chaînes d’approvisionnement. Si possible, les chaînes d’approvisionnement des fruits et légumes ne dépassent pas trois étapes. De plus, nous avons recours depuis de nombreuses années à des bilans écologiques qui nous donnent des pistes efficaces pour améliorer nos chaînes d’approvisionnement. Leur mise en place étant longue et coûteuse, nous nous concentrons principalement sur nos marques propres durables et sur les groupes de produits les plus importants.

Des directives claires pour nos acheteurs

C’est sur la base de ces bilans écologiques que nous élaborons nos lignes directrices et nos instructions. Ces dernières concernent aussi bien la production et la transformation que le transport et l’emballage. Les directives destinées à nos acheteurs s’appuient sur les conclusions de ces bilans, qui nous permettent de garantir que notre assortiment respecte bien des critères écologiques, sociaux et économiques. Ainsi, la déclaration et la réduction du volume des marchandises acheminées par avion résultent de bilans écologiques que l’EPF a établis à notre demande.