Un tournant dans le monde des transports: finis les gaz d'échappement, place à la vapeur d'eau

Coop prévoit d'ouvrir la première station-service à hydrogène publique de Suisse

En collaboration avec Axpo, Coop projette d'ouvrir la première station-service publique de Suisse délivrant de l'hydrogène renouvelable. La volonté de Coop à moyen terme consiste à élargir cette offre à d'autres stations-services avec sa filiale Coop Mineraloel AG et à convertir une partie de sa flotte de véhicules à la technologie de la pile à combustible. «Par cette décision, nous soutenons une fois de plus un projet innovant et franchissons une étape importante dans notre engagement en faveur d'un avenir plus durable», explique Joos Sutter, président de la Direction générale de Coop. Pour l'entreprise, c'est aussi un pas de plus vers la réalisation de son objectif de neutralité CO2 qu'elle s'est fixé d'ici à 2023.

Ces dernières années, les recherches en faveur de la réduction des émissions de gaz à effet de serre ont entraîné l'apparition de nouvelles formes de propulsion dans le monde automobile. La fabrication de véhicules rejetant moins voire pas du tout de CO2 est au cœur des réflexions depuis des décennies. Dans ce domaine, l'hydrogène représente une solution prometteuse. Les deux grands constructeurs internationaux Toyota et Hyundai ont déjà présenté publiquement leurs premières voitures de série dotées d'une pile à combustible fonctionnant à l'hydrogène.

Une infrastructure assurée grâce à Coop Mineraloel AG
Le manque de stations-services à hydrogène a toujours été un frein au lancement des véhicules à pile à combustible. «Avec son réseau de stations-services très dense, Coop Mineraloel AG dispose de conditions idéales pour assurer l'infrastructure requise. Nous prévoyons d'ouvrir la première station-service publique de Suisse distribuant de l'hydrogène sans CO2», déclare Roger Oser, président de la Direction générale de Coop Mineraloel AG.

De l'hydrogène produit par Axpo avec de l'énergie hydraulique suisse
L'hydrogène produit pour la nouvelle station-service de Coop présente un avantage de taille: il est sans CO2. Axpo, premier producteur d'énergies renouvelables de Suisse, le fabriquera en effet en utilisant la force des eaux de notre pays. Pour cela, il va rattacher un électrolyseur à l'une de ses centrales hydroélectriques afin de décomposer l'eau sous l'effet d'un courant électrique. De cette manière, l'hydrogène sera séparé de l'oxygène et pourra ensuite être livré à la station-service. Grâce à Coop, il sera ainsi possible de se déplacer en voiture selon un circuit fermé basé sur l'eau: une première mondiale!

Des véhicules à pile à combustible dans la flotte Coop
Coop envisage d'intégrer dans son réseau de stations-services la première pompe à hydrogène publique de Suisse. D'autres seront ajoutées progressivement en fonction de la demande. Coop prévoit également d'utiliser la technologie de la pile à combustible pour des véhicules de sa flotte, une mesure qui contribuera à atteindre son objectif d'un bilan CO2 neutre d'ici à 2023. L'entreprise, qui fait ainsi une nouvelle fois figure de pionnière en matière de développement durable, mettra en œuvre son projet avec l'aide de la société H2 Energy AG, qui est experte dans le domaine et dont Coop détient une part minoritaire du capital.

Un pas de plus vers un bilan CO2 neutre
En 2008, Coop s'est fixé un objectif porteur d'avenir: afficher un bilan CO2 neutre d'ici à 2023. Et le processus est bien en marche! De plus en plus, le détaillant mise sur le rail plutôt que sur la route pour le transport des marchandises. Depuis 2007, les nouvelles constructions et les transformations de supermarchés Coop sont réalisées selon le standard Minergie, ce qui permet à ces magasins de réduire de 20% leurs besoins en électricité et de 40% leurs besoins en chauffage. Il ne s'agit là que de deux mesures parmi les nombreuses déjà prises. Avec le lancement de la première station-service à hydrogène publique, Coop renforce son statut de précurseur et pose de nouveaux jalons pour un avenir durable.

Contacts

Denise Stadler, responsable du Service médias
Tél. +41 61 336 71 10

Ramón Gander, porte-parole
Tél. +41 61 336 71 67

Urs Meier, porte-parole
Tél. +41 61 336 71 39

Nadja Ruch, porte-parole
Tél. +41 61 336 71 87