Le chiffre d’affaires total du groupe Coop s’est établi en 2015 à 26,9 milliards de CHF, soit une hausse de 1,4 % en termes réels et corrigée des incidences monétaires. En raison toutefois de la baisse des taux de change, qui pèse sur les affaires réalisées à l’étranger, et des fortes baisses de prix intervenues dans le commerce de détail, le chiffre d’affaires du groupe a reculé de 4,4 % en francs courants. Le bénéfice annuel du groupe Coop s’est monté à 416 millions de CHF. Ce montant comprend une contribution exceptionnelle de l'employeur de 60 millions de CHF à la Caisse de pension Coop. La bonne rentabilité du secteur commerce de gros/production a eu un effet positif sur le résultat. Transgourmet a rentabilisé ses activités dans tous les pays où elle est présente et a ainsi pu consolider sa position de numéro 2 du commerce de gros en Europe. Il convient de souligner également la forte croissance de 13,7 % du commerce en ligne et l’augmentation de 2,4 % de la clientèle des supermarchés. Le groupe Coop a effectué en 2015 pour 1,5 milliard de CHF d’investissements, dont 1,2 milliard de CHF en Suisse. A la fin de l’année, le groupe Coop employait 79’953 collaborateurs (+2’866), dont 54’004 (+771) en Suisse.

Groupe Coop
Compte tenu des autres produits d’exploitation, le groupe Coop a réalisé un chiffre d’affaires total de 26,9 milliards de CHF. Le produit net, imputable au commerce de détail, au commerce de gros et à la production, s’est établi à 25,9 milliards de CHF.Fin 2015, le groupe Coop comptait en tout 2’213 points de vente, soit 23 de plus que l’année précédente, après 67 ouvertures et 44 fermetures.

Le résultat d’exploitation avant intérêts, impôts et amortissement (EBITDA) s’est élevé à 1’933 millions de CHF, la marge EBITDA demeurant constante à 7,5 %. L’EBIT s’est inscrit à 716 millions de CHF, ce qui correspond à une marge de 2,8 %.

La bonne rentabilité du secteur commerce de gros/production a eu un effet positif sur le résultat annuel du groupe Coop. La concurrence accrue et les efforts massifs consentis pour baisser les prix ont par contre beaucoup pesé sur le résultat au niveau du commerce de détail. Le bénéfice annuel est ainsi revenu à 416 millions de CHF, en baisse de 54 millions de CHF par rapport à l’année précédente. Ce résultat comprend une contribution exceptionnelle de l'employeur de 60 millions de CHF à la Caisse de pension Coop.

Le groupe Coop a investi l’année dernière 1,5 milliard de CHF dans des immobilisations corporelles, dont 1,2 milliard de CHF en Suisse, soit 246 millions de CHF de plus qu’en 2014. Les fonds propres y compris les parts des minoritaires se sont inscrits à 47,6 % de la somme du bilan. Leur part a ainsi augmenté d’un peu plus de 1,2 point de pourcentage. Le groupe Coop continue donc à reposer sur des bases financières très solides, avec un flux de trésorerie abondant et un bilan sain, et bénéficie de conditions optimales pour poursuivre sa croissance.

Le 31 décembre 2015, le groupe Coop employait 79’953 collaborateurs (+2’866), parmi lesquels 3’410 apprentis (+139). En Suisse, fin 2015, 54’004 personnes au total (+771) travaillaient pour le groupe Coop. Malgré une situation économique difficile, les effectifs de Coop ont augmenté de 3,7 % en 2015.

Commerce de détail
Tous les formats ont ressenti en 2015 les effets de l’abandon du cours plancher de l’euro. Dans le commerce de détail, Coop a réalisé un produit net de 17,3 milliards de CHF, ce qui correspond à une augmentation de 0,7 % en termes réels. Le recul de 2,6 % en francs courants est dû d’une part à l’effondrement des prix des combustibles et carburants, d’autre part aux fortes baisses de prix appliquées dans les secteurs tant alimentaire que non alimentaire. Au total, l’effet de ces facteurs revient à environ 600 millions de CHF.

Le produit net du secteur Commerce de détail de Coop, hors combustibles et carburants, a reculé de 1,2 % en francs courants. Mais la prise en compte de la forte baisse du niveau des prix, 2,1 % au total, fait ressortir une augmentation de 0,9 % en francs constants.

En 2015 aussi, Coop est parvenue à gagner encore du terrain dans tous les assortiments durables à partir d’un niveau déjà élevé. Le chiffre d’affaires réalisé avec les marques propres et labels de qualité offrant une valeur ajoutée durable, régionale et au plan nutritionnel a atteint le montant réjouissant de 3,1 milliards de CHF. Avec les produits bio, qui répondent aux critères stricts du Bourgeon de Bio Suisse, Coop a porté son chiffre d’affaires à 1,1 milliard de CHF (environ +3 %) et reste donc leader incontesté de ce marché. Coop a également continué à briller avec les autres marques propres et labels de qualité que sont Coop Naturafarm, Pro Montagna, Pro Specie Rara, Ünique ou MSC. L’évolution enregistrée dans le secteur du commerce équitable mérite une mention particulière : grâce à une stratégie de croissance mise en œuvre systématiquement pour les produits issus du commerce équitable, les ventes de produits Fairtrade Max Havelaar ont progressé de plus de 20 % en 2015.

Les 856 (+19) supermarchés Coop ont réalisé un produit net de 10,5 milliards de CHF. Hors baisses de prix, ce chiffre, en recul de 1,3 % en francs courants, est inchangé par rapport à l’année précédente en francs constants. Coop a gagné de nouveaux clients en 2015, comme en témoigne l’augmentation de 2,4 % de la fréquentation dans ses supermarchés. Autre fait réjouissant : les supermarchés Coop ont nettement accru leurs parts de marché dans le secteur des produits frais.

Sur le marché de l’électronique domestique, où elle est présente avec Interdiscount, Microspot.ch, Fust et Nettoshop.ch, Coop occupe clairement la position de leader avec un chiffre d’affaires de quelque 2 milliards de CHF. Soit une augmentation réelle de 5,6 %, que les baisses de prix massives ont transformée en une baisse de 0,8 % en termes nominaux. Sur un marché qui se rétrécit et avec une baisse du niveau de prix de 6,4 %, c’est un résultat très réjouissant. Tous les formats Coop spécialisés dans l’électronique domestique ont ainsi gagné des parts de marché.
Ing. Dipl. Fust SA, avec Nettoshop.ch et Schubiger et leurs 162 (-4) magasins, a porté son chiffre d’affaires à 1 milliard de CHF : cela correspond à une hausse de 8,5 % en termes réels et de 2,4 % en termes nominaux, qui s'explique par une baisse du niveau des prix de 6,1 %.
Interdiscount et Microspot.ch, quant à eux, ont enregistré dans leurs 187 (-6) points de vente un produit net de 945 millions de CHF, en hausse de 2,7 % en termes réels et en baisse de 3,9 %, en termes nominaux, le niveau des prix ayant reculé de 6,6 %.
Coop Brico+Loisirs s’est bien défendue en 2015 : l'enseigne a gagné des parts de marché et a ainsi renforcé sa position de leader sur un marché en déclin. Un résultat qui se chiffre, avec 74 (+/-0) points de vente, par un produit net de 633 millions de CHF, en hausse réelle de 0,2 % et en baisse nominale de 1,1 %, le niveau des prix accusant un recul de 1,3 %.
Les Grands Magasins Coop City ont subi un recul de 5,1 % qui s’explique par trois gros chantiers de transformations, la fermeture du magasin de Thoune Freienhof et la baisse des prix de 1,8 %. Les 31 (-1) points de vente ont réalisé un produit net de 849 millions de CHF.
Coop Mineraloel AG, leader de son secteur, a encore gagné des parts de marché et atteint, avec 294 (+10) points de vente, un produit net de 2,2 milliards de CHF. Le recul nominal de 10,9 % est nettement inférieur à la baisse des prix des combustibles et des carburants. Celle-ci s'est élevée en effet à 15 %, ce qui représente une perte de chiffre d’affaires de 255 millions de CHF.

Commerce de gros/production
Le secteur du commerce de gros et de la production a généré en 2015 un produit net de 10,6 milliards de CHF, en progression de 3,8 % à taux de change constants. Mais sous l’effet de la décision de la Banque nationale d’abolir le cours plancher de l’euro, le résultat en francs suisses accuse une baisse de 5,2 %, et ce malgré une croissance constatée sur les différents marchés étrangers. Avec ses 124 (+9) magasins cash & carry, le groupe Transgourmet a réalisé dans le secteur des livraisons en gros un produit net de 7,5 milliards de CHF. Le groupe opère en Suisse, en France, en Allemagne, en Pologne, en Roumanie, en Russie et désormais aussi en Autriche. En chiffres consolidés et par rapport à l'année dernière, les chiffres d’affaires sont très influencés par les fluctuations des taux de change des différentes monnaies. L’euro a perdu environ 12 % de sa valeur, le rouble plus de 30 %. Après correction des incidences monétaires, l’accroissement du chiffre d’affaires s’élève à 2,6 %. Transgourmet a ainsi encore renforcé sa position de numéro deux européen du libre-service et des livraisons en gros. Toutes les sociétés du groupe ont bien géré leurs activités en 2015 et ont encore amélioré leur rentabilité par rapport à l’année précédente.
Le produit net des entreprises de production du groupe Coop a augmenté de 183 millions de CHF, soit de 8,1 % après correction des effets de change. Cette croissance est attribuable au groupe Bell, qui a réalisé en 2015 un chiffre d'affaires de 2,8 milliards de CHF, soit une hausse de 8,5 % en francs courants et de 12,3 % à taux de change constant. Depuis mai 2015, le chiffre d'affaires d’Hilcona est intégralement consolidé dans les comptes du groupe Bell. En devenant majoritaire, le groupe Coop renforce sa compétence dans le secteur des produits convenience frais, qui ne cesse de gagner en importance.

Commerce en ligne
Coop a enregistré un produit net de 1,2 milliard de CHF dans le commerce électronique. Les magasins en ligne affichent une belle performance avec un produit net en hausse de 13,7 %. Microspot.ch a réalisé un produit net de 172 millions de CHF, en hausse de 17,8 %. Le supermarché en ligne coop@home a généré un produit net de 120 millions de CHF, en hausse de 5,5 % en termes nominaux. Nettoshop.ch et les formats spécialisés Interdiscount, Coop Brico+Loisirs, Toptip/Lumimart, Import Parfumerie, Fust, The Body Shop, Christ Montres & Bijoux et Betty Bossi ont eux aussi contribué à la dynamique des ventes sur Internet. Dans le secteur commerce de gros/production, les commandes passées en ligne ont généré un produit net de 703 millions de CHF, en hausse nominale de 4,1 %.

Contacts

Denise Stadler, responsable du Service médias
Tél. +41 61 336 71 10

Urs Meier, porte-parole
Tél. +41 61 336 71 39

Ramón Gander, porte-parole
Tél. +41 61 336 71 67