Coop s’est bien défendue en 2015 malgré un contexte difficile et des marchés en perte de vitesse. C’est ainsi qu’elle est parvenue à gagner de nouveaux clients et à accroître de 2,4 % la fréquentation dans ses supermarchés. Elle a encore étendu ses parts de marché, en particulier dans le secteur des produits frais. L’abandon du cours plancher de l’euro et les baisses de prix massives, qui représentent quelque 200 millions de francs, ont par contre pesé sur le produit net nominal des supermarchés Coop, qui a reculé de 1,3 % pour revenir à 10,5 milliards de CHF. Abstraction faite de la baisse du niveau des prix de 1,3 %, le produit net réel des supermarchés s’est à peu près maintenu au ¬niveau de l’année précédente. Le constat est semblable dans tous les formats de commerce de détail.

A taux de change constant, le commerce de gros et la production ont enregistré une croissance de 3,8 %. Mais en francs suisses, la décision ¬de la Banque nationale a entraîné un recul de 5,2 % à 10,6 milliards, et ce malgré une croissance constatée sur les différents marchés étrangers.

Le groupe Coop poursuit sa croissance dans le commerce électronique, ce qui se traduit pour ses 23 magasins en ligne par un produit net en progression nominale de 14,0 %, atteignant ainsi 1,2 milliard de CHF.

Au total, le produit net du groupe Coop a reculé en monnaie nationale de 1,1 % pour s'établir à 25,9 milliards, mais a augmenté de 1,4 % après correction des effets de l’inflation et des incidences monétaires.

Groupe Coop
Le produit net du groupe Coop, qui se compose des produits générés par le commerce de détail, le commerce de gros et la production, a diminué par rapport à l’année précédente de 4,6 % en termes nominaux pour s’établir à 25,9 milliards de CHF. Ce recul est dû pour 3,6 % aux variations des taux de change et pour 2,4 % à la baisse du niveau des prix. En termes réels et après correction des incidences monétaires, le produit net affiche une hausse de 1,4 %. Fin 2015, le groupe Coop comptait 2 205 magasins, soit 15 de plus qu’un an auparavant. La surface de vente totale s’élevait le 31 décembre 2015 à près de 2,7 millions de m2, ce qui correspond à une augmentation de 0,3 %.

Commerce de détail
L’abandon du cours plancher de l’euro a été durement ressenti par les marchés. Le produit net du secteur Commerce de détail de Coop, hors combustibles et carburants, a reculé de 1,2 % en termes nominaux. Mais après prise en compte de la forte baisse de prix, 2,1 % au total, ce chiffre fait ressortir une augmentation de 0,9 % en termes réels. Les formats tant alimentaires que non alimentaires de Coop se sont ainsi bien défendus dans cet environnement exigeant et ont même sensiblement étendu leurs parts de marché. Le nombre de magasins a augmenté pour atteindre 1 998 (+20). Au global, avec les combustibles et les carburants, le secteur Commerce de détail a généré un produit net de 17,3 milliards de CHF.
Les fortes réductions de prix - quelque 200 millions de CHF - appliquées dans les supermarchés Coop se sont naturellement répercutées sur le produit net, qui a reculé de 1,3 % en termes nominaux, atteignant ainsi 10,5 milliards de CHF, alors qu’il se maintenait au niveau de l’année précédente en termes réels. Deux éléments sont particulièrement réjouissants dans ce contexte: l’augmentation de 2,4 % de la fréquentation de la clientèle et l’expansion des parts de marché dans le secteur des produits frais. A la date du 31 décembre 2015, Coop exploitait au total 856 (+ 19) supermarchés.  

Les marques propres et labels de qualité durables ont à nouveau connu un vif succès en 2015, ce qui se traduit par un chiffre d’affaires net de 2,3 milliards de CHF, soit une augmentation de 3,4 %. C’est ainsi par exemple que l’assortiment de produits portant le Bourgeon de Bio Suisse poursuit sa progression. Les supermarchés Coop ont vendu 3,7 % de produits bio de plus que l’année précédente, pour atteindre un total de 1,1 milliard de CHF. Le label Fairtrade Max Havelaar a pour sa part connu une croissance de plus de 20 % en 2015 grâce à son élargissement à de nouveaux assortiments.

Dans le secteur des fruits et légumes, la marque propre Primagusto a également enregistré une croissance de plus de 20%. Les produits régionaux porteurs du label Ma région ont dépassé le seuil des 140 millions, et le produit net généré par les fruits et légumes aux formes atypiques proposés sous la marque Ünique a plus que doublé. Quant aux produits destinés aux personnes souffrant d’intolérances alimentaires, ils ont permis de réaliser un chiffred'affaires de plus de 120 millions de CHF.

Les effets de l’abolition du cours plancher de l’euro se sont plus particulièrement fait sentir sur les formats non alimentaires en 2015. Les fortes baisses de prix ont considérablement accentué l’"inflation négative", de sorte que les chiffres d’affaires, bien qu’en hausse en termes réels, sont en baisse en termes nominaux. Les 31 (-1) grands magasins Coop-City ont réalisé un chiffre d'affaires de 849 millions, ce qui représente une baisse nominale de 5,1 % due à trois grands chantiers de transformation, à la fermeture du site de Thoune Freienhof et à une baisse des prix de 1,8 %.
Coop Brico+Loisirs enregistre un produit net de 633 millions dans ses 74 (+/-0) points de vente, en recul de 1,1 % en termes nominaux. Après correction des effets de la baisse des prix de 1,3 %, Coop Brico+Loisirs affiche toutefois une croissance réelle de 0,2 % et renforce ainsi encore sa position de leader sur un marché en recul. Sur le marché nettement en recul de l'électronique domestique, tous les formats de Coop ont gagné des parts de marché. Ing. Dipl. Fust SA, avec Nettoshop.ch et Schubiger et ses 162 (-4) magasins, a enregistré un chiffre d'affaires de 1,0 milliard, ce qui correspond à une augmentation de 2,3 % en termes nominaux, et de 8,4 % en termes réels, pour une baisse du niveau des prix de 6,1 %.
Interdiscount et Microspot.ch ont réalisé en 2015 dans leurs 187 (- 6) points de vente un produit net de 945 millions de CHF. Les produits ont reculé de 3,9 % en termes nominaux, en raison de la forte baisse, de 6,6 %, du niveau général des prix. En termes réels, la croissance a été de 2,7 %.
Coop Mineraloel AG a enregistré avec ses 294 (+ 10) points de vente un produit net de 2,2 milliards de CHF, un chiffre en recul de 11,0 % en termes nominaux en raison d'une baisse des prix à la pompe d'environ 14 %. Malgré cela, Coop Mineraloel AG a encore gagné des parts de marché.Les 64 pharmacies Coop Vitality maintiennent le cap sur la croissance avec une progression nominale de 10,4 %. 3 nouvelles pharmacies ont ouvert leurs portes en 2015.

Commerce de gros / production
Le secteur Commerce de gros / production a généré en 2015 un produit net de 10,6 milliards de CHF, en hausse de 3,8 % après correction des effets de change. En francs suisses, le produit net du secteur a reculé de 5,2 % en raison de la baisse des devises. Le groupe Transgourmet, spécialisé dans le libre-service et les livraisons en gros en Suisse, en Allemagne, en France, en Pologne, en Roumanie et en Russie, a réalisé avec 116 (+ 1) magasins cash and carry et ses activités de livraison en gros un produit net de 7,5 milliards de CHF. Transgourmet a ainsi progressé de 2,5 % après correction des incidences monétaires et renforcé encore sa position de numéro deux européen du libre-service et de la livraison en gros.

Magasins en ligne
Le groupe Coop a enregistré en 2015 un produit net de 1,2 milliard de CHF dans le commerce électronique. Les 23 magasins en ligne du commerce de détail réalisent une belle performance avec un produit net en hausse nominale de 14,0 %, s'élevant ainsi à 511 millions. Le supermarché en ligne Coop@home a enregistré un produit net de 120 millions, en hausse nominale de 5,5 %. De même, Microspot.ch poursuit sur sa lancée et progresse de 17,8 % en termes nominaux pour atteindre 172 millions. Les commandes en ligne passées dans le secteur du commerce de gros ont généré un produit net de 698 millions, en progression nominale de 3,4 %.  

Le résultat net complet de l’exercice sera publié le 23 février 2016.

Contacts

Denise Stadler, responsable du Service médias
Tél. +41 61 336 71 10

Urs Meier, porte-parole
Tél. +41 61 336 71 39