27.10.2017
Ressources humaines
Coop et les syndicats s'accordent sur les salaires 2018 et la nouvelle CTT

Coop augmente sa masse salariale globale de 1 % pour des augmentations individuelles de salaire

Coop et les syndicats s'accordent sur les salaires 2018. L'entreprise du commerce de détail suisse Coop met à disposition 1 % de sa masse salariale pour des augmentations individuelles de salaire. De plus, la convention collective de travail (CCT) a été révisée et renouvelée pour quatre ans. Dans cette nouvelle CCT, Coop développe encore ses prestations aux familles de manière significative. Les négociations sur les salaires et la CCT menées cette année par Coop avec ses partenaires sociaux SEC Suisse, Syna/OCST, Unia et l'Union des employés de Coop (UEC), ont été constructives.

Coop met à disposition 1 % de la masse salariale pour des augmentations individuelles de salaire de collaborateurs rémunérés à l'heure ou au mois en 2018. Tel est le résultat des négociations franches et constructives qui ont été menées entre Coop et ses partenaires sociaux SEC Suisse, Syna/OCST, Unia et l'Union des employés de Coop (UEC).

Nouvelle CCT: allongement du congé de paternité
Cette année, Coop et ses partenaires sociaux ont renégocié la CCT pour la période de 2018 jusqu'à la fin de l'année 2021. Dans cette nouvelle CCT, Coop développe encore ses prestations aux familles de manière significative. Les principales modifications positives résultant des négociations sont les suivantes:

  • Le congé de paternité passe de une à trois semaines, le droit aux deux semaines de congé sans solde étant maintenu.
  • Les collaboratrices bénéficient désormais dès la 3e année de service de 16 semaines de congé de maternité au lieu des 14 semaines légales. Coop va aussi nettement au-delà de ce qu'exige la loi en versant la totalité du salaire pendant le congé de maternité.
  • L'offre Coop Child Care est désormais intégrée à la CCT. Grâce à ce programme, Coop apporte un soutien financier pouvant aller jusqu'à 600 francs par mois et par enfant aux collaborateurs qui élèvent seuls leurs enfants, lorsque leur salaire ne dépasse pas un certain plafond et que les enfants sont gardé hors de chez eux.

37 000 collaborateurs employés aux quatre coins du pays sont assujettis à la nouvelle convention, qui entrera en vigueur début 2018.

Contacts

Urs Meier, responsable du Service médias
Tél. +41 61 336 71 10

Ramón Gander, porte-parole
Tél. +41 61 336 71 67

Andrea Bergmann, porte-parole
Tél.  +41 61 336 67 37