Coop Naturaline: une collection bio produite dans le respect de l'homme et de l'environnement.

La sécurité avant tout

La fabrication et le commerce de textiles Coop Naturaline sont soumis à des normes très strictes, dont le respect est systématiquement contrôlé tout au long de la production.

Cette chaîne textile bio et équitable est le fruit d'un partenariat de longue date entre Coop et la société de négoce de textiles Remei de Rotkreuz. Remei et Coop font d'ailleurs figure de pionniers dans le domaine du coton bio équitable.

Nos directives

Le coton utilisé pour la fabrication des textiles Naturaline provient de cultures biologiques.

Dans le secteur du coton également, l'agriculture biologique constitue une solution respectueuse des ressources, qui permet aux petits producteurs de préserver leur santé et de faire de précieuses économies. La culture biologique utilise des techniques telles que la rotation des cultures, la fabrication de compost et l’utilisation de produits phytosanitaires naturels, qui assurent aux paysans des rendements durables. La stabilisation des écosystèmes et l’abandon des monocultures atténuent les pertes en cas de sécheresse ou d’attaques parasitaires.

Autres principes de la culture de coton bio:

  • interdiction de recourir au génie génétique;
  • interdiction de tout pesticide et engrais chimiques de synthèse;
  • interdiction des défoliants;
  • utilisation raisonnée de l'eau grâce à la mise en place de systèmes d’irrigation en goutte-à-goutte;
  • consommation d'énergie moindre compte tenu du faible degré de mécanisation. 

La culture de coton bio pour Naturaline est soumise aux normes de bioRe, qui offrent aux petits producteurs les avantages suivants:

  • formation aux méthodes de l'agriculture biologique et suivi par des spécialistes dans des centres financés par Coop;
  • garantie d'écouler la récolte de coton;
  • prime sous la forme d'une majoration de 15 % du prix local du coton (déterminée sur la base de la moyenne des prix du marché des cinq dernières années);
  • investissements locaux et réinvestissement des bénéfices sur place.
     

Lors de la transformation des textiles, l'objectif est de réduire au minimum l'impact sur l’environnement et de garantir la santé des travailleurs et des consommateurs. Pour avoir le droit de produire des articles Naturaline, les entreprises de l'industrie textile doivent détenir au minimum la certification BSCI (Business Social Compliance Initiative) et viser à moyen terme la norme SA8000. 

En outre, l'organisme de contrôle indépendant Intertek vérifie régulièrement le respect des points suivants chez les fournisseurs et les sous-traitants:

  • respect des législations nationales et des conventions internationales;
  • liberté de réunion et de négociation collective;
  • absence de toute discrimination sur la base de critères éthiques, religieux, politiques ou sexuels;
  • rémunération correcte incluant la compensation des heures supplémentaires;
  • horaires de travail appropriés;
  • santé et sécurité au travail;
  • respect de l'interdiction du travail des enfants et du travail forcé.

En outre, la production est soumise à de nombreuses normes écologiques, qui vont bien au-delà des prescriptions légales en vigueur et visent à protéger les ouvriers. En voici quelques-unes: 

  • blanchiment exclusivement à l’oxygène;
  • interdiction des colorants et pigments contenant des métaux lourds ainsi que des colorants allergisants dans le produit fini;
  • transformation des vêtements sans formaldéhyde. Les apprêts à faible teneur en formaldéhyde peuvent être autorisés à titre exceptionnel;
  • double traitement des eaux usées.

La production des textiles Naturaline est confiée à un nombre limité d'entreprise, qui répondent toutes aux mêmes exigences strictes. Chaque étape de la production doit satisfaire aux critères sociaux et écologiques définis et ce sont des organismes indépendants qui sont chargés d'en contrôler l'application sur place. Cela permet de garantir que seul du coton bio est utilisé depuis la culture du coton jusqu'au produit fini, conformément aux normes de bioRe.

De plus en plus d'articles Naturaline portent sur leur étiquette un code de traçabilité qui, lorsqu'on le saisit sur www.biore.ch, permet au consommateur de remonter toutes les étapes de fabrication de son vêtement, depuis le producteur de coton bio jusqu'au produit fini, et de voir ainsi qui a contribué à sa réalisation. Cette prestation concerne pour le moment les T-shirts, les nappes et la confection enfant, mais Coop prévoit déjà de l'étendre à d'autres parties de son assortiment.

Depuis 2012, tous les textiles et les articles en ouate bio Naturaline sont neutres en CO2. Avec l'aide de Remei, nous avons progressivement mis sur pied nos propres projets de compensation des émissions de CO2 en construisant des installations de méthanisation et des fours à bois à haut rendement énergétique, une démarche volontaire qui contribue à améliorer les conditions de vie des paysans indiens et tanzaniens. 

Deux exemples: Transformé en gaz, le fumier de quatre à six vaches permet d'alimenter les cuisinières, ce qui évite aux paysans de brûler du bois, précieux en termes d'écologie. Traditionnellement, les familles de paysans tanzaniennes utilisent de simples fours à pierres à foyer ouvert. Fabriqué en brique et en mortier, le nouveau four à foyer fermé garantit un transfert optimal de la chaleur vers la casserole et consomme deux fois moins de bois que les fours traditionnels.

Brochure à télécharger (PDF)

Coop Naturaline: quelques dates-clés