Produits Naturaplan: pommes de terre

Bye-bye l'été: en septembre, place à l'automne et ses couleurs magnifiques

Les températures baissent lentement et les plats riches nous mettent de nouveau l'eau à la bouche. Préparez une tarte avec des quetsches tout juste récoltées pour profiter d'une bonne dose de vitamines. L'autre incontournable de cette nouvelle saison culinaire est incontestablement la courge.

En automne, la courge est à l'honneur!

La courge est originaire d'Amérique du Sud. Ses graines ont traversé l'Atlantique pour rejoindre l'Europe au début de la Renaissance. Parmi les centaines de variétés de ce légume d'automne, outre les courges et les potirons, on trouve également des coloquintes, mais celles-ci sont rarement comestibles. Les variétés de grande taille cultivées en plein champ sont cousines du concombre, de la courgette et du melon. Botaniquement parlant, elles sont considérées comme des péponides.

En Suisse, les courges symbolisent l'automne et sont récoltées entre août et février. Pour reconnaître une courge bien mûre, il suffit de la tapoter: si le son est creux et sourd, elle est à point. Étant donné qu'elle est composée à 90 % d'eau, la courge est idéale pour préparer des plats légers. Seules ses graines sont caloriques. Grâce aux vitamines et aux nutriments qu'elle contient, la courge est un ingrédient sain et rassasiant. Sa chair pauvre en graisses devient fibreuse à mesure qu'elle mûrit.

La courge, symbole de l'automne.

Bien plus qu'un légume pour la soupe

Une fois découpée et enveloppée dans du film alimentaire, la courge peut se conserver une semaine. Entière, elle reste fraîche jusqu'à huit semaines! Il est également possible de la congeler en morceaux ou sous forme de soupe. Ce légume très apprécié se consomme aussi bien cru que cuit. Lors de sa préparation, les graines, la chair fibreuse et éventuellement la peau qui sont retirés représentent environ 30 % de déchets. La chair de la courge peut être préparée de différentes manières: poêlée, grillée, à l'étouffée, gratinée, en cocotte ou en conserve. La soupe de courge figure parmi les grands classiques de l'automne. Son goût subtil se marie à merveille avec des épices d'hiver relevées. Toutefois, vous pouvez également l'utiliser pour préparer des plats sucrés tels que des tourtes, des confitures et des puddings, par exemple.

L'essentiel en bref:

  • Légume d'automne par excellence 
  • Test du tapotement: lorsqu'elle est mûre, la courge produit un son creux et sourd 
  • La chair peut être utilisée, mais c'est aussi le cas des graines 
  • Outre la soupe d'automne, elle peut être préparée de nombreuses autres manières 
  • Contient du bêtacarotène, de la vitamine A et du potassium

La quetsche, un petit plaisir d'automne sucré et juteux

La quetsche, un petit plaisir d'automne sucré et juteux

Originaire d'Asie, la quetsche a été importée par les Romains dans le bassin méditerranéen où elle est cultivée depuis 150 av. J.-C. Ce fruit à noyau a une forme ovale allongée et une couleur bleue à bleu noir. Son noyau se détache facilement de sa chair ferme jaune doré. En outre, la quetsche est souvent recouverte d'une pellicule blanche qui l'empêche de se dessécher. Cette pellicule atteste que le fruit a été cueilli mûr, puis manipulé avec soin. Vous pouvez l'éliminer facilement en lavant les fruits à l'eau avant de les consommer.

Quand les jours raccourcissent, la quetsche entre en scène

La quetsche pousse sur des arbres fruitiers à haute tige et apprécie tout particulièrement les climats secs et ensoleillés. Elle arrive à maturité entre août et la mi-octobre. Riche en fibres et en fructose, elle est très rassasiante et nous procure en outre de nombreux nutriments tels que des vitamines B et C, du sodium et du potassium. En cuisine, la quetsche est facile à préparer. Elle conserve longtemps sa forme et sa jutosité et peut se cuisiner de diverses façons, en compote, séchée ou encore comme garniture et accompagnement dans les gâteaux et autres desserts. Elle est également très appréciée comme ingrédient pour la préparation d'eaux-de-vie et de liqueurs.

La quetsche se conserve longtemps au congélateur. Pour cela, coupez-la en deux, retirez le noyau et placez les moitiés dans un sac congélation.

L'essentiel en bref:

  • Fruit à noyau ovale de couleur bleu-noir 
  • Goût sucré et acidulé 
  • S'emploie en cuisine pour la préparation de pâtisseries et de confitures 
  • Ne continue pas de mûrir après la cueillette et ne doit donc pas être récoltée trop tôt

Adresses et horaires

Trouvez le magasin Coop le plus proche de chez vous.