Alimentation Saine

Savoir ce qui est bon pour moi

Vous trouverez dans les pages qui suivent les principales connaissances et règles fondamentales à la base d’une alimentation saine. Vous verrez par ailleurs comment vous pouvez appliquer ces principes avec succès au quotidien. Pour ressentir un bien-être accru, jour après jour.

Le sel dans notre alimentation

Le sel dans notre alimentation

Jadis, le sel était appelé « l'or blanc » parce qu'il fallait l'importer à grands frais. Aujourd’hui, entre sel de mer, sel de cuisine, sel aux herbes et autres sels aux épices, nous n’avons que l’embarras du choix. Le sel est indispensable à la vie, en petite quantité. Il entre dans la composition de tout produit transformé ou presque. Il faut dire que du pain sans sel, ce n’est pas ce qu’il y a de meilleur. Mais attention : l'abus de sel est mauvais pour la santé.

Le sel, bien plus qu’un produit d’assaisonnement

Le sel – dit comestible ou de cuisine – est la combinaison chimique du sodium et du chlore (NaCl). 1 gramme de sel de cuisine contient 0,4 gramme d’ions sodium et 0,6 gramme d’ions chlore. Ces deux minéraux jouent un rôle vital dans l’hydratation du corps, le système nerveux, la digestion et la formation des os.

Consommation recommandée

La dose de sel recommandée est de 6 grammes maximum par jour. Pourtant, selon le rapport « Sel et hypertension » de la Commission fédérale de l’alimentation publié en mai 2005, notre consommation moyenne de sel dépasse les 10 grammes par jour.

Le sel et la santé

L’hypertension est l’un des principaux facteurs de risque des maladies cardiovasculaires. Le lien entre hypertension et consommation élevée de sel est un sujet de débat récurrent, car le sodium peut avoir un effet hypertenseur. Il faut savoir que tout le monde ne présente pas la même sensibilité aux effets du sel. Toujours selon le rapport de 2005, les personnes souffrant d'hypertension ou de surcharge pondérale et les personnes âgées font partie d’un groupe à risque chez qui la diminution de l’apport en sel peut entraîner une baisse de la tension.

La teneur en sel des denrées alimentaires

Le sel que nous consommons provient à environ 75% des produits transformés. Entre 15 et 20% sont fournis par les aliments non transformés et le reste par la salière, lors de la préparation des repas ou à table. Les aliments les plus riches en sel sont le pain, le fromage, la charcuterie, les potages, les sauces et les plats cuisinés.

Quelques conseils pour réduire votre consommation de sel

  • Evitez de ressaler à table.
  • Faites cuire les légumes à la vapeur plutôt que dans une grande quantité d’eau salée. Pensez aussi à la cuisson en cocotte « Römertopf », en papillotte, au barbecue et au four.
  • Donnez à vos plats une note de fraîcheur en les assaisonnant avec des herbes fraîches, de l’ail, des oignons et des épices.
  • Remplacez les aliments riches en sel par d'autres, moins salés: pommes de terre en robe des champs plutôt que bouillies, séré aux herbes plutôt que fromage à pâte dure, poisson grillé plutôt que fumé.
  • Ne consommez qu’occasionnellement la viande et le poisson marinés, saumurés, salés et fumés.
  • Même chose pour les aliments tels que sticks salés, chips, bretzels, biscuits au fromage, cacahuètes, pistaches salées, etc.
  • Vérifiez la teneur en sel inscrite sur les emballages!

Que fait Coop?

Coop indique, dans le Foodprofil, la teneur en sel de cuisine de tous les produits de marque propre Coop. Elle s’efforce en outre de la réduire encore davantage, sans nuire aux qualités gustatives des aliments.

Vers le haut de la page

Toutes les informations et recommandations figurant sur cette page ont été compilées avec soin par des spécialistes. Ces informations sont données à titre purement indicatif, sans engagement de notre part. Nous déclinons toute responsabilité, notamment quant aux conséquences d’une éventuelle mise en application des conseils et autres informations fournis. La consultation du présent site web ne saurait donner lieu à un rapport contractuel quel qu’il soit.


Partager:

Service Links: