résultats menu.CH

menu.CH n'est pas le nom d'un nouveau site internet mais celui de la première Enquête Nationale sur l’Alimentation en Suisse, pour laquelle les résultats sont désormais connus. Menu.CH fournit des données détaillées sur la consommation des aliments, les habitudes alimentaires et culinaires ainsi que les activités physiques et les mensurations des adultes en Suisse. Ce rapport aidera les responsables de politiques publiques à préparer les actions pour la nouvelle stratégie nationale de nutrition (2017-2024) ainsi que pour la stratégie nationale de prévention des maladies non-transmissibles.

La Suisse a des kilos en trop.
Même siles Suisses connaissent les recommandations en termes d'alimentation équilibrée, ils ne consomment pas assez de fruits, de légumes, de lait et de produits laitiers.

Les poignées d'amour des Suisses

En se basant sur l'IMC (indice de masse corporelle), menu.CH a démontré qu'environ 43% des Suisses sont au-dessus de la moyenne préconisée. Les hommes sont plus enclins au surpoids (41,6%) et à l'obésité (13,9%) que les femmes (respectivement 19,6% et 11,6%). Il n'est donc pas très étonnant qu'environ 53% de la population souhaitent perdre du poids. Tous les Suisses ne sont pas dans ce cas puisqu'ils sont 54% à avoir un poids normal et 2,4% à être maigre.

L'IMC se calcule en fonction de la taille et de la masse corporelle. C'est l'indice utilisé pour savoir si une personne est en surpoids voire obèse. L'IMC est une valeur indicative et ne permet pas de différencier la masse musculaire de la masse adipeuse. C'est pourquoi une personne sportive avec une masse musculaire élevée peut avoir un IMC élevé et être considéré comme en surpoids.

Manger moins ou bouger plus?

S'il ne fallait s'appuyer que sur l'activité physique, le poids ne serait plus du tout un problème. En effet, 87% des personnes interrogées exercent une activité physique régulière ou irrégulière. Environ la moitié de la population rapporte marcher au moins 30 minutes par jour. Par contre, en ce qui concerne le comportement alimentaire...

Les Suisses en surpoids ne le sont pas en raison d'un manque de connaissances en matière d'équilibre alimentaire. 77% des personnes interrogées ont déjà entendu parler de la pyramide alimentaire suisse et des recommandations nutritionnelles qui en découlent. 2/3 de la population suisse connaît également la campagne de prévention "5 par jour". Mais c'est la mise en pratique des recommandations qui semble difficile.

Seul le respect des recommandations de la pyramide assure une alimentation équilibrée. Menu.CH démontre qu'en général les Suisses mangent trop et trop sucré. Ce sont en outre des mangeurs de viande. Et ils en mangent plus que ce qui est recommandé (780 g contre 360 g/ jour).
La Suisse est considéré comme le pays du lait mais le lait et les produits laitiers sont consommés en quantité trop faible. En moyenne, les Suisses consomment deux portions de lait et de produits laitiers par jour et sont bien loin des trois portions préconisées.

Même si la majorité des personnes interrogées connaissent "5 par jour", ils ne sont que 12% à manger 5 portions de fruits et des légumes par jour.

Ce n'est pas seulement ce qu'on mange qui est important mais aussi comment et où on mange. Dans la population, 35% des personnes rapportent ne jamais cuisiner un repas chaud par eux-mêmes à midi, alors que cette proportion tombe à 19% pour le repas du soir. Il reste encore à vérifier si cela pourrait être une cause possible de surpoids.

Le point des snacks pris entre les repas principaux (petit déjeuner, repas du midi et celui du soir) a également été soulevé. 80% des personnes ont déclaré s'octroyer au moins un snack par jour, et 20% consomment parfois des soft-drinks.

Pourquoi a-t-on besoin de cette enquête?

Les données de l'enquête conduite de janvier 2014 à février 2015 ont été collectées sur environ 2000 participants âgés de 18 à 75 ans venant de toute la Suisse.

L'alimentation et l'activité physique ont une influence directe sur la santé et la qualité de vie. C'est pour cette raison que cette enquête vise à:

• vérifier si les recommandations nutritionnelles actuelles sont encore pertinentes, pour les adapter si nécessaire.
• identifier plus rapidement les risques possibles liés aux denrées alimentaires.
• élaborer des stratégies nutritionnelles et des mesures pour promouvoir la santé et la qualité de ,vie et les mettre en œuvre.
• contribuer à améliorer de manière ciblée l’offre et la composition des denrées alimentaires.
• aider la recherche et le développement dans les domaines de la nutrition, des sciences des aliments et des sciences du comportement.

Comment Coop promeut-elle une alimentation équilibrée?

Coop attache une importance particulière à la santé de la population suisse. Il nous tient donc à cœur d'y apporter notre contribution en promouvant une alimentation équilibrée. Nous soutenons par exemple la campagne de prévention "5 par jour" et développons nos coopérations avec des partenaires de longue date venant du domaine de l'alimentation comme la Société suisse de nutrition (SSN), l'association suisse des diététicien(ne)s (ASDD), l'OFSP/OSAV, aha, Swissveg, etc. Par ailleurs, nous nous livrons à une analyse détaillée de la qualité de nos produits de marques propres et otimisons en permanence les teneurs en sucre, en matières grassesen sel ou encore en additifs. Avec nos marques propres comme Karma, Delicorn, Free From ou encore Qualité & Prix avec le point bleu, nous proposons aux personnes qui suivent des régimes particuliers un vaste assortiment de produits vegan, sans lactose, sans gluten ou à teneur réduite en calories.

«5 par jour»

Les fruits et les légumes n'apportent pas que de la couleur dans l'assiette mais contiennent aussi des vitamines, des sels minéraux et des composants végétaux. Ces substances contribuent au bien-être et sont la base d'une alimentation saine et équilibrée. La campagne soutenue par la Ligue suisse contre le cancer incite à manger suffisamment, soit 5 portions par jour, de fruits et légumes à chaque repas.

Coop soutient différentes activités menées dans le cadre de cette campagne. Le logo apparaît sur de nombreux emballages, comme par exemple des salades toutes prêtes, des légumes ou encore des jus de fruits.

Pour en savoir plus »

Pour savoir à quoi correspond une portion de fruits ou de légumes: Tailles des portions »

Ligne de produits Qualité & Prix au point bleu

Lorsqu'on veut perdre du poids, il est malgré tout important de conserver le plaisir de manger. Coop a donc développé une gamme de produits Qualité & Prix avec le point bleu. Ces produits contribuent à une alimentation à teneur réduite en sucre, en matières grasses ou en calories. Associés à une activité physique quotidienne, les produits Qualité & Prix avec le point bleu contribuent à atteindre le poids souhaité et à le maintenir sur le long terme.
Pour en savoir plus »

Document d'aide pour perdre du poids »

Pour en savoir plus »


Ne manquez pas notre newsletter trimestrielle sur l'alimentation, le plaisir à table et les aliments!

Nos marques propres et labels pour une alimentation saine et savoureuse