La courge

Devinette: j'arrive en automne, je suis tellement belle qu'on m'utilise pour décorer et tellement bonne qu'on me mange cuite ou crue. Qui suis-je? La courge bien sûr! Souvent utilisée comme simple légume, la courge offre pourtant bien d'autres possibilités!


En automne, les champs se couvrent des tâches colorées et lumineuses des cucurbitacées, pouvant aller du blanc au vert foncé en passant par l'orange vif.
Ces fruits rampants aux formes diverses peuvent atteindre des tailles gigantesques: la plus grosse courge d'Europe a été récoltée à Ludwigshafen, en Allemagne. Son poids de 1190 kg rivalisait avec celui d'un taureau adulte.
C'est au moment d'Halloween que la courge fait son apparition la plus remarquée: le 31 octobre, dans la nuit précédant la toussaint, elle trône devant les maisons, soigneusement découpée pour effrayer les enfants de passage. Cette coutume née en Irlande nous provient des Etats-Unis, où les premiers migrants l'avaient implantée dans sa première version: ils découpaient des visages grimaçants dans des navets pour éloigner les mauvais esprits. Les courges, très courantes outre-Atlantique, ont progressivement remplacé les navets.

Toutes les courges ne sont pas comestibles.

Les courges ornementales contiennent de la cucurbitacine, une substance toxique heureusement très amère, qui limite naturellement le risque d'ingestion par l'homme.
L'huile de graines de courge, moins riche en acides gras de type oméga-3 que l'huile de colza ou d'olive, permet quant à elle de varier les plaisirs: elle est parfaite pour parfumer les plats froids tels que les salades.

Les composants de la courge essentiels pour l'organisme

Saviez-vous que la chair pourtant si ferme de la courge contient plus de 90% d'eau? C'est probablement la raison pour laquelle elle est si pauvre en calories: en moyenne 25 kcal pour 100 g! Les courges dont la chair est orangée contiennent du bêta-carotène, précurseur de la vitamines A si indispensable à nos yeux et à nos muqueuses. Le bêta-carotène est encore mieux assimilé lorsque la courge est préparée avec un peu d'huile ou de graisse.
Comme tous les fruits et légumes, les cucurbitacées contiennent de nombreuses substances végétales secondaires, qui ont un effet positif sur la santé. Ces substances souvent aromatiques sont d'abord utiles pour la plante elle-même, car elles interviennent dans la reproduction et la lutte contre les parasites. Les courges sont également très riches en fibres alimentaires, qui aident à la digestion et procurent une sensation de satiété.

Et en cuisine?

Préparée avec des épices, des fruits ou d'autres légumes, la courge offre toute une palette de saveurs. Toutes ne demandent pas le même travail, mais toutes apporteront une touche de couleur à votre menu. Certaines variétés ne doivent pas être épluchées (comme le petit potimarron Hokkaido ou la courge à l'huile Gleisdorfer (pro Specia Rara)) et peuvent donc s'utiliser telles quelles. Les butternuts sont plus difficiles à préparer mais sont particulièrement délicieuses, cuites à la vapeur. Les pâtissons et les muscats peuvent se manger crus et râpés.
Qu'elle soit utilisée comme ingrédient principal pour un velouté ou un gâteau, ou qu'elle décore avantageusement votre maison, la courge a décidément de multiples talents!

Recettes à base de la courge


Ne manquez pas notre newsletter trimestrielle sur l'alimentation, le plaisir à table et les aliments!

Nos marques propres et labels pour une alimentation saine et savoureuse