Hello Family Club

Bonjour

famille $familyName

Connexion

Veuillez consulter votre boîte de réception. Vous recevrez sous peu un mail qui vous permettra de réinitialiser votre mot de passe.


${errorEmail}


${errorPassword}

L'adresse e-mail et el mot de passe ne coïncident pas. Veuillez essayer à nouveau.

Mot de passe oublié?

Coop - Hello Family Club

Comment apprendre aux enfants à faire la cuisine

Peser, remuer, mélanger: bien des choses sans danger en cuisine passionnent un enfant, même découper les aliments. Avec des explications précises et une certaine vigilance, les parents peuvent initier même de jeunes enfants à l’art culinaire.

Cuisiner pour et avec les enfants

Afficher la liste des articles
Masquer l'article

Les menus sont évidemment adaptés à l’âge des enfants. Les cours commencent par des préparations qui évitent autant que possible aux enfants l’utilisation des plaques de cuisson brûlantes. «Le four est plus simple.» Au menu d’aujourd’hui, par exemple, il y a de la polenta à la tomate en tranches. Simone Fürholzer surveille attentivement la façon dont ses petits élèves coupent les tomates avec des couteaux pour enfants – une lame tranchante mais sans pointe. «J’accorde beaucoup d’importance aux bons ustensiles et à leur maniement approprié.»
Les enfants ont besoin d’un peu plus d’aide pour cuire la polenta sur les plaques. Mais là encore, il suffit de jeter un regard attentif par-dessus leurs épaules et de leur donner des indications sur la température. Nutritionniste (spécialisée dans l’alimentation des enfants et adolescents) et ingénieure agro-alimentaire EPFZ, Marianne Botta Diener a des «apprentis» plus jeunes encore dans sa cuisine: ses propres huit enfants. Du haut de ses trois ans, Manuel s’active déjà avec application dans la cuisine – avec un économe!

Dangereux? Non. «Les enfants sont très adroits et prudents en se servant d’un économe ou d’un couteau – à condition qu’on leur explique au préalable avec précision et qu’on ne les laisse pas se débrouiller tout seuls.» C’est pourquoi elle a familiarisé très tôt déjà ses enfants à la manipulation des couteaux. Avec succès: Manuel, 5 ans, est déjà très adroit pour peler tout seul sa pomme.
«Jusqu’ici, aucun de mes enfants ne s’est encore coupé en cuisine avec un couteau», affirme Marianne Botta. Pour commencer, elle recommande d’utiliser d’abord des aliments mous tels que la mozzarella ou les œufs, et non une carotte. A deux ans seulement, la petite est déjà capable d’éplucher une carotte toute seule. «Certes, il reste la moitié de la peau, mais ça ne fait rien», ajoute Marianne Botta, par ailleurs journaliste spécialisée et auteure de livres de cuisine et d’alimentation pour et avec les enfants.

Faire en sorte que les enfants prennent du plaisir à préparer des plats, à développer leur dextérité et à apprendre à nommer les denrées alimentaires est beaucoup plus important pour les deux femmes que l’art de l’épluchage parfait ou du découpage standardisé. Marianne Botta Diener ajoute même qu’ils peuvent être une aide précieuse en cas de besoin. Son fils lui a ainsi apporté des œufs brouillés au lit un jour où elle était malade. «Il a même nettoyé ensuite la cuisine tout seul, comme il se doit.»

Dans la cuisine pour enfants de Simone Fürholzer, la polenta fin prête a entre-temps été mise au four. Olivia, Tara et Frédéric ont le temps de s’occuper du dessert: une fondue aux fruits. Ils découpent les pommes, bananes, fraises et ananas en dés et les plongent par la suite dans une crème qu’ils ont eux-mêmes préparée à base de lait, fécule, sucre vanillé et fromage blanc. Pendant qu’ils découpent les fruits, Tara, Olivia et Frédéric évoquent leurs mets favoris: Olivia a un faible pour les sushis et pourrait «en manger à longueur de journée». Tara préfère les fajitas accompagnées de riz au curry. Quant au gourmet Frédéric, il adore les escargots. Olivia grimace rien qu’en y pensant. Elle préfère s’occuper de la crème qui commence à s’épaissir et doit être vite enlevée du feu.

En attendant que la crème refroidisse, les jeunes cuisiniers mangent la polenta sortie du four. Elle est délicieuse. Au-delà de la préparation d’un repas, faire la cuisine relève d'une mission éducative essentielle pour Marianne Botta Diener et Simone Fürholzer. Les enfants apprennent non seulement que ce qu’ils mangent ne s’achète pas tel quel, mais aussi tout ce que l’on peut faire avec les aliments. «Les enfants qui font la cuisine mangent mieux», ajoute Marianne Botta Diener avec conviction.

 

Six points à respecter pour apprendre aux enfants à faire la cuisine:

  1. Prendre les enfants dès leur plus jeune âge à la cuisine pour qu’ils puissent observer.
  2. Leur confier d’abord des choses simples: mélanger la pâte ou garnir.
  3. Pour les parents: accepter que les enfants procèdent différemment. La carotte n’est peut-être pas complètement épluchée ou les dés de tomates sont éloignés des standards parentaux.
  4. Expliquer exactement le maniement d’un économe et d’un couteau. Attention: d’abord leur faire découper des produits mous.
  5. Expliquer les dangers: plaques électriques brûlantes, four.
  6. Prévoir plus de temps quand les enfants participent.
 

afficher l'article au format pdf

Bons numériques

Cette semaine: 20% de moins sur toute la viande de veau fraîche (hors Prix Garantie) et des offres exclusives.


Partager:

Service Links: