L’alimentation des enfants en Suisse

Les résultats du cinquième sondage Coop «Les tendances alimentaires sous la loupe» viennent d'être publiés

Le cinquième sondage représentatif «Les tendances alimentaires sous la loupe» porte sur l’alimentation au quotidien des familles suisses avec des enfants de 4 à 12 ans. Il en ressort que la majorité des parents attachent de l’importance à une alimentation saine. Les enfants dont les parents sont sensibles aux questions de santé et qui ont voix au chapitre dans l’alimentation quotidienne ont les meilleures habitudes alimentaires. Le sondage met au jour d’intéressantes différences entre les régions en matière d’éducation et d’habitudes alimentaires. Autre enseignement: filles et garçons endossent de bonne heure des rôles distincts.

C’est lorsqu’ils fondent une famille que les Suisses commencent à privilégier les produits sains et une consommation régulière de légumes. Les trois quarts des parents interrogés déclarent que leur enfant mange des fruits frais et des légumes au moins une fois par jour. Les enfants boivent majoritairement du lait au petit-déjeuner et de l’eau ou du thé non sucré aux repas principaux et en dehors des repas. Ceux qui consomment des boissons sucrées le font principalement entre les repas. Leur consommation moyenne frôle les deux verres par jour.

A table, les familles suisses mangent chaud et sont généralement réunies
La quasi-totalité des parents interrogés déclarent préparer chaque jour au moins un repas chaud à leur enfant. Toutefois, il est globalement rarissime que l’enfant ait droit à des plats voire à un menu à part. Chez la majorité des personnes interrogées, l’enfant prend presque toujours les repas principaux à la maison. En Suisse, le repas du soir est en outre souvent pris en famille. Toute la famille commence à manger en même temps. L'enfant doit manger ce qu'il y a sur la table pour les deux tiers des personnes interrogées, et il est rare que la télévision ou la radio soit allumée pendant le repas.

La plupart des parents privilégient une alimentation saine
Quatre types de parents ont été définis en fonction de leur position sur l'alimentation des enfants. Ils se distinguent selon deux aspects principaux: une éducation sévère et le souci de la santé. Ce dernier est marqué surtout chez les «parents orientés santé», mais aussi chez les «parents participatifs». Chez les «parents sévères», l’enfant doit avant tout manger ce qu’il y a sur la table. Les «parents laxistes», quant à eux, ne privilégient pas particulièrement une alimentation saine et laissent un large pouvoir de décision à leurs enfants. Il est intéressant de noter que les «parents orientés santé» et les «parents participatifs» réussissent nettement mieux que les autres à appliquer la conception qu’ils ont d’une alimentation saine pour les enfants. La plupart du temps, les «parents participatifs» ont ainsi l’impression de nourrir leur enfant sainement.

Différences régionales dans l’alimentation au quotidien
Si les deux tiers des parents suisses interrogées veillent à ce que leur enfant goûte régulièrement de nouveaux aliments, les résultats du sondage font apparaître des différences entre les régions. Les enfants romands doivent nettement plus souvent manger des produits parce qu’ils sont sains. Il est aussi plus fréquent pour eux de devoir manger tout ce qu’ils ont dans leur assiette. Les enfants alémaniques, pour leur part, ont plus souvent leur mot à dire lors de la préparation et peuvent plus souvent décider eux-mêmes de ce qu’ils mangent. Les préférences alimentaires des enfants alémaniques sont plus souvent prises en compte que celles des enfants romands, et les familles alémaniques accordent plus d’importance aux produits bio que les familles romandes.

Les filles sont plus impliquées dans l’alimentation que les garçons
Dans les familles suisses, les rôles se distribuent de bonne heure entre filles et garçons. C’est ainsi que les premières sont plus impliquées dans l’alimentation que leurs frères. Elles participent souvent au choix des produits lors des préparatifs des courses (surtout lorsqu’elles sont plus âgées), ce qui explique probablement pourquoi c’est pour elles que les parents achètent le plus de produits pour enfants. En outre, les filles aident plus souvent que les garçons à préparer le repas ainsi qu'à dresser et à débarrasser la table.

Les parents s’intéressent à l’alimentation des enfants et souhaitent ne pas être les seuls
Plus de la moitié des personnes interrogées s’intéressent à l’alimentation des enfants et environ deux tiers se sentent bien informées sur le sujet. Les parents utilisent de très nombreuses sources d’information, et notamment les livres, les revues spécialisés, la famille et les amis. Une large majorité estime que des tiers peuvent se mêler de la manière dont les parents nourrissent leur enfant. La plupart des parents approuvent le fait qu’il y ait des prescriptions concernant les 10 heures et le goûter, et s'intéressent à ce que leur enfant mange en dehors de la maison.

Soutien technique de la Société suisse de nutrition (SSN)
Les sondages Coop représentatifs des comportements alimentaires de la population suisse sont réalisés et publiés régulièrement. La Société suisse de nutrition (www.sge-ssn.ch) assure l'encadrement technique du programme « Les tendances alimentaires sous la loupe » en veillant notamment au respect de toutes les exigences scientifiques posées.

Informations complémentaires
Les résultats des différentes études sont publiés sur les sites www.coop.ch/trendsalimentaires et www.sge-ssn.ch/fr/service-aux-medias/communiques-de-presse.html.
La nouvelle fiche info sur l'alimentation des enfants au quotidien, qui contient de précieux conseils, est disponible sur www.coop.ch/trendsalimentaires.

Votre interlocutrice chez Coop
Denise Stadler, responsable du Service médias
Tél. +41 61 336 71 10

Les contacts des médias avec le Service spécialisé Diététique de Coop sont coordonnés par le Service médias.

Vos interlocutrices à la Société suisse de nutrition (SSN)
Caroline Bernet, diététicienne diplômée ES
Tél. +41 31 385 00 06

Christine Dudle-Crevoisier, responsable Communication
Tél. +41 31 385 00 00



Partager:
Share Share Share Share