Médias
28.03.2011

C'est le «Thon» qui fait la musique

Thon albacore: un projet de pêche innovant aux Philippines Coop et Bell Seafood s'associent au WWF et à la Deutsche Investitions- und Entwicklungsgesellschaft mbH pour lancer un projet innovant concernant la pêche du thon albacore. L'objectif, à la fois écologique et social, est de préserver les populations de thon vivant le long des côtes philippines et de pérenniser les revenus et le niveau de vie des habitants de la région. Le projet vise aussi l'obtention du label MSC, une première pour le thon albacore.

Le thon, précieuse source de protéines, est un poisson très apprécié dans le monde entier. Il joue aussi un rôle majeur dans l'équilibre économique de certaines régions, côtières en particulier, puisque bon nombre de personnes vivent de sa pêche. Or de nombreuses variétés de thon sont aujourd'hui menacées. Consciente du problème, Coop a retiré dès 2007 de son assortiment le thon rouge.

Une pêche sélective, respectueuse de la nature
Dans le cadre du projet Thon albacore lancé aux Philippines, les pêcheurs utilisent une méthode sélective, considérée comme respectueuse de la nature par des organisations de défense de l'environnement reconnues. Cette méthode ancestrale, qui consiste à lancer des hameçons ronds à une profondeur bien définie à partir de petits bateaux de pêche traditionnels, permet de capturer, un par un, uniquement les thons adultes s'étant déjà reproduits, de sorte que la pérennité de la population est assurée. Comme elle n'occasionne en outre quasiment pas de prises accessoires, son impact sur la faune et la flore marines est négligeable. Elle permet par ailleurs aux pêcheurs de gagner convenablement leur vie. Le projet se déroule sur deux sites, il regroupe 14 communes et fait intervenir 2200 barques en bois. La pêche est l'une des principales sources de revenu le long des côtes philippines. La création d'un débouché durable joint à une traçabilité sans faille et à l'obtention projetée d'une certification MSC est un sérieux gage de pérennité pour cette activité.

Traçabilité et certification MSC
Pour obtenir la certification MSC, il va falloir dans un premier temps améliorer, en collaboration avec les ONG locales, l'organisation des quelque 8000 pêcheurs concernés et la gestion de la pêcherie. Un système de traçabilité et d'octroi de licences est par ailleurs en cours d'élaboration avec les autorités locales. Le Marine Stewardship Council (MSC) accorde son label à des pêcheries durables employant des méthodes exemplaires et assurant la traçabilité de toute leur chaîne de production. Pour en savoir plus: www.msc.org

Il faut sauver le thon
Coop travaille en étroite collaboration avec le WWF pour remplacer progressivement les espèces menacées, quitte à les retirer purement et simplement de l'assortiment. C'est la raison pour laquelle elle encourage les efforts des pêcheries pour obtenir la certification MSC, notamment pour le thon albacore (Thunnus albacares) produit dans le cadre du projet philippin du WWF et en vente dans ses supermarchés au rayon poisson frais. L'avis de Mariann Breu, spécialiste des poissons au WWF: «Le projet Thon albacore est unique en son genre. J'espère que l'attitude visionnaire de Coop et de Bell Seafood fera école dans le monde entier».

Thon en boîte
Sous sa marque propre, Coop ne vend plus que la variété de thon Katsuwonus pelamis, que l'on appelle listao ou bonite à ventre rayé. Sur son insistance, les grandes marques qu'elle commercialise se sont elles aussi converties au listao. Les premières conserves de poisson au label MSC (du thon blanc et des filets de maquereau de la marque Connétable) ont été commercialisées en Suisse par Coop, en 2008. D'ici à 2012, toutes ses conserves de poisson de marque propre seront labellisées.

Coop est membre du WWF Seafood Group
Coop, qui est membre fondateur du WWF Seafood Group créé en 2007, soumet chaque année son assortiment de poissons à l'examen du WWF. C'est ainsi qu'elle a décidé de renoncer à vendre les espèces les plus menacées telles que l'espadon, le vivaneau du Bengale de l'océan Indien ou le doré austral. Pour en savoir plus: www.coop.ch/developpementdurable


Images à télécharger: www.coop.ch/images

Interlocuteurs

Susanne Sugimoto-Erdös, responsable du Service médias
Tél. +41 61 336 71 96

Denise Stadler, porte-parole
Tél. +41 61 336 71 10

Sabine Vulic, porte-parole
Tél. +41 61 336 71 92


Partager:

Service Links: