Symboles de danger : Coop soutient la campagne d’information de l’OFSP

La Suisse adopte de nouveaux symboles et indications de danger pour les produits chimiques. Chez Coop, les clients sont informés par un aide-mémoire sur la manière d'utiliser les produits chimiques en toute sécurité. Quant aux employés, ils reçoivent une formation en interne pour être au fait de ces nouveautés.

Appelé SGH pour Système général harmonisé (en anglais : globally harmonized system ou GHS), le nouveau système de classification et d’étiquetage des produits chimiques vise à harmoniser les informations relatives à la dangerosité des produits chimiques au niveau international, notamment par l’introduction de nouveaux symboles de danger.

En Suisse, le basculement d’un système vers l’autre se fera par étapes. Concrètement, les substances chimiques devront être classées et étiquetées conformément au SGH d’ici au 1er décembre 2012, les préparations (mélanges chimiques), quant à elles, d’ici au 1er juin 2015 (dérogation jusqu’au 1er juin 2017 pour les mélanges chimiques déjà placés sur le marché). D’ici là, les symboles de danger sur fond orange sont appelés à disparaître,les catégories de toxicité ayant été supprimées dès 2005.

Aide-mémoire à l’usage des consommateurs
Réalisé en étroite collaboration avec l’Office fédéral de la santé publique (OFSP), l’aide-mémoire de Coop renseigne utilement les consommateurs sur ce à quoi il faut absolument faire attention lors de l’achat et de l’utilisation des produits chimiques au quotidien. A l’achat, il leur est notamment conseillé de repérer les symboles de danger et de prendre connaissance des mentions de danger. Avant de se servir de ces produits, ils ont tout intérêt par ailleurs à lire attentivement les précautions d’emploi et, lorsqu’ils s’en servent, de respecter les conseils de sécurité. A charge aussi pour eux de stocker les produits chimiques en lieu sûr, hors de portée des enfants. Enfin, pour ce qui est de leur élimination, il leur suffit de se référer aux indications figurant sur l’emballage.

Formation des employés de Coop : tout est dans le conseil
La loi oblige Coop à former le personnel de vente d’une façon appropriée. C’est précisément dans cette optique que Coop élabore conjointement avec l’OFSP des fiches d’information et propose en interne des cours, où est abordée et approfondie la question de l’utilisation des produits chimiques. L’accent y est mis sur les obligations du personnel de vente. A titre d’exemple, il se peut que certains produits chimiques doivent être retirés de la vente en libre-service en application du SGH. Ou encore qu’il en résulte pour le personnel de vente une obligation de conseil. Dans ce cas, celui-ci se doit de conseiller le client avant de lui remettre le produit. A cela s’ajoute une obligation de reprise : chez Coop, les Brico+Loisirs sont tenus de reprendre gratuitement, en petites quantités, les restes de produits chimiques des particuliers.

Les nouveaux pictogrammes
Outre une énumération et une explication des nouveaux symboles de danger, l’aide-mémoire de Coop contient d’utiles conseils pour l’achat, mais aussi pour l’utilisation en toute sécurité des produits chimiques au quotidien.
Télécharger l’aide-mémoire de Coop

Une campagne de l’OFSP début septembre
Le 3 septembre 2012, l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) a lancé sa campagne pour une utilisation en toute sécurité des produits chimiques au quotidien. Depuis lors, on trouve toutes les informations utiles, à l’usage du grand public, du commerce et de l’industrie, sur
www.infochim.ch

Pour en savoir plus :
Aide-mémoire à l’usage des consommateurs joint à Coopération n° 36 du 4 septembre 2012 : www.cooperation-online.ch/dangers

L’application infochim
Partie intégrante de la campagne SGH, la nouvelle application infochim est téléchargeable gratuitement sous Android ou iOS (Apple). Elle se révèle indispensable au quotidien pour tout savoir sur les nouveaux symboles de danger et le bon usage des produits chimiques. On y trouve, outre toutes les explications nécessaires à l’interprétation des nouveaux pictogrammes, la conduite à tenir en cas d’urgence ainsi qu’une touche d’accès direct au numéro d’urgence 145 (centre anti-poison Tox). A cela vient s’ajouter une check-list pour l’achat, l’utilisation, le stockage et l’élimination des produits chimiques. Enfin, pour ceux qui veulent vérifier leurs connaissances, il y a en prime dans cette application un test sur les risques.
www.cheminfo.ch/fr/test-de-risque


Interlocuteur
Dominik Schneider, porte-parole
Tél. +41 61 336 63 67



Partager:
Share Share Share Share