La méningo-encéphalite à tique (MET)

Causes
La MET est transmise par la piqûre d’une tique porteuse du virus. Dans les
zones à risque (voir carte page 6), environ 1% (0,5 à 3%) des tiques sont
porteuses du virus. Une partie seulement des personnes piquées par une tique
infectée développeront une MET.

Diagnostic
Le diagnostic repose sur l’anamnèse et sur l’examen clinique du patient. Lorsque des symptômes pseudogrippaux surviennent après une piqûre de tique, il est recommandé de consulter un médecin, qui prescrira une recherche d’anticorps dans le sang.

Complications possibles
Il est probable qu’une personne ayant guéri de la maladie soit ensuite immunisée à vie, mais ce n’est pas scientifiquement prouvé. Si le tableau clinique est rarement complet, la MET peut toutefois entraîner des séquelles graves voire la mort (dans les 1 à 2% des cas où le virus attaque le système nerveux central). Environ 5 à 20% des patients gravement atteints souffrent de séquelles neuropsychologiques durables. Les troubles psychiques tels que manque d’énergie et dépression sont relativement fréquents. Il n’existe aucun traitement contre la MET; seuls les symptômes peuvent être soulagés.

Prévention
La vaccination offre une bonne protection contre la MET. Elle est recommandée à toute personne vivant ou séjournant occasionnellement dans une zone à risque. Pour une protection optimale, portez des vêtements couvrant votre peau et n’oubliez pas d’inspecter soigneusement votre corps.

Recommandations de vaccination contre la MET
Ligne info vaccins 0844 448 448 (OFSP)
Renseignez-vous gratuitement sur la vaccination contre la MET ainsi que sur les zones à risque et à haut risque!


Partager:
Share Share Share Share