Keine Kamera verfügbar. Bitte Zugriff auf Kamera erlauben und Applikation neu starten.

Toujours à portée de main : les indispensables d’une armoire à pharmacie bien fournie

Une coupure au doigt, un genou écorché, une piqûre de guêpe douloureuse, une nuit fébrile : les médicaments et les dispositifs d’une armoire à pharmacie bien fournie permettent de soigner les petits bobos et les affections légères. Vous devez toujours avoir ces produits de base à la maison pour parer aux urgences.

Paré pour les urgences

De nombreux accidents surviennent à domicile et surtout quand on a des enfants, il est indispensable d’avoir une pharmacie de base contenant médicaments et pansements à portée de main. Cela permet de soulager rapidement les blessures bénignes ou les douleurs modérées, et avoir une armoire à pharmacie bien fournie vous donne un outre un sentiment de sécurité. Pour composer une armoire à pharmacie, il faut toutefois tenir compte de certains points, à commencer par la bonne conservation des médicaments, les principaux médicaments et leur élimination.

Hors de portée des enfants, dans un endroit frais et sec

L’armoire à pharmacie doit être adaptée aux personnes vivant dans le ménage et à leurs besoins, et des médicaments spécifiques existent en fonction de l’âge, particulièrement pour les enfants. Voici quelques règles de principe : l’armoire à pharmacie ne doit contenir que des médicaments en vente libre. Les médicaments doivent être conservés dans un endroit facilement accessible, raison pour laquelle de nombreuses personnes choisissent la salle de bains ou la cuisine. Et pourtant, cela n’est pas recommandé. En effet, ces pièces sont humides et soumises à des variations de températures, ce qui peut nuire aux médicaments qui perdent parfois de leur efficacité. L’idéal est de choisir une pièce non chauffée, sèche, comme le couloir ou la chambre à coucher.
La plus grande prudence est de mise lorsque des enfants vivent dans le ménage. L’armoire à pharmacie doit donc être placée hors de portée des enfants, de préférence dans une armoire fermée à clé, dont la clé est retirée.

Premiers soins en cas de petits bobos

Un mauvais pas, une coupure par négligence et c’est l’accident. En cas de coupures, d’écorchures, de brûlures légères ou de blessures similaires, il faut prodiguer les premiers soins. Pour cela, il faut avoir un stock de base de pansements à la maison, à savoir des sparadraps de différentes tailles, des compresses stériles pour couvrir les blessures, des bandes de gaze/des bandes extensibles pour les pansements imbibés, une écharpe triangulaire et bien sûr des ciseaux à bandage et des agrafes pour les attacher. Il est en outre toujours bon d’avoir à portée de main (et pas seulement depuis le coronavirus) : un désinfectant, des gants stériles jetables et des masques.

Médicaments: les principaux basiques

Cela arrive toujours au mauvais moment : après la journée de travail, durant le week-end, pendant les vacances... des maux de gorge, de la fièvre ou des douleurs abdominales surviennent sans crier gare. Lorsqu’on pratique une activité sportive, une petite blessure est vite arrivée, et quand on a des bébés ou de jeunes enfants, il faut toujours être bien préparé. Ce stock de base de médicaments et de dispositifs est indispensable dans toute armoire à pharmacie :
  • Pastilles à sucer contre les maux de gorge et la toux irritative
  • Sirop antitussif ; pour enfant et sans alcool !
  • Électrolytes pour lutter contre la déshydratation en cas de diarrhée ou de vomissements
  • Médicaments contre la fièvre ou la douleur adaptés aux enfants
  • Antalgiques comme l’ibuprofène ou le paracétamol contre les maux de tête notamment
  • Crèmes et onguents pour apaiser la peau en cas de coups de soleil et atténuer les démangeaisons après des piqûres d’insectes
  • Spray pour le nez pour déboucher le nez et les oreilles dans la foulée
  • Gel refroidissant décongestionnant pour les blessures sportives

Médicaments pour enfants

Pour les plus petits en particulier, en cas d’urgence, il vaut mieux appeler le médecin une fois de trop qu’une fois trop peu. En principe, il est toutefois recommandé d’avoir dans son armoire à pharmacie des médicaments contre l’aérophagie, la diarrhée et les vomissements, les symptômes de refroidissement et la fièvre. En d’autres termes : des médicaments/suppositoires antalgiques et antipyrétiques, des tisanes médicinales (p. ex. fenouil-anis-cumin), du sirop antitussif, une solution électrolytique pour réguler l’équilibre hydrique en cas de diarrhée ou des sparadraps colorés qui aideront les parents et les enfants à vite oublier les petits bobos.

Ustensiles utiles

Une armoire à pharmacie bien fournie ne contient pas seulement des médicaments, mais aussi quelques ustensiles utiles comme un thermomètre médical bien lisible, une carte/pince à tiques et une pince à épiler pour enlever les petites échardes, un désinfectant ou un spray antiseptique, ainsi que des compresses chaud/froid à conserver au congélateur. Une bouillotte ou un coussin en noyaux de cerises peuvent aussi être bien utiles, surtout pour les enfants.

Conseils de professionnels

  • Trier et étiqueter les médicaments selon leur indication. Conservez toujours tous vos médicaments dans leur emballage original et notez éventuellement la date à laquelle ils ont été ouverts pour la première fois. Vous saurez ainsi combien de temps vous pouvez encore utiliser le sirop contre la fièvre pour enfant, par exemple. Pour pouvoir trouver tout de suite les bons médicaments dans l’effervescence d’une urgence, il est recommandé de les ranger dans de petites boîtes individuelles étiquetées « antalgiques », « bandages », etc.
  • Noter les numéros d’urgence. Sur l’armoire à pharmacie, collez un papier avec les principaux numéros d’urgence. Il s’agit principalement du 112 (valable en Suisse et en Europe), du 144 pour l’ambulance/numéro d’urgence sanitaire, du 145 pour les intoxications, ainsi que du numéro du médecin de famille/pédiatre.
  • Vérifier que l’armoire à pharmacie est complète. Une fois par an, vérifiez s’il ne manque rien dans l’armoire à pharmacie ainsi que la date de péremption des médicaments qu’elle contient. Les médicaments périmés peuvent être déposés dans les pharmacies, les drogueries ou dans des centres de collecte de déchets spéciaux conformément à l’obligation légale de reprise.