Keine Kamera verfügbar. Bitte Zugriff auf Kamera erlauben und Applikation neu starten.

Questions et réponses sur l'éco-score

Comment fonctionne l'éco-score? Toutes les réponses à vos questions se trouvent ici.
L'éco-score, c'est quoi?
L'éco-score Beelong est un indicateur de l'impact environnemental qui s'appuie sur les données d'Ecoinvent, World Food Database et Agribalyse et qui tient compte du changement climatique, de la pollution des eaux douces et marines, de la consommation d'eau et de l'utilisation des sols. Ces données sont complétées par des éléments absents des bases de données tels que la biodiversité, le bien-être des animaux ou encore l'emballage.
L'éco-score calcule l'impact environnemental depuis la production jusqu'à la consommation en tenant compte de tous les ingrédients, de leur provenance, de leurs méthodes de production, d'élevage ou de pêche, des distances parcourues, du mode de transport et de la réfrigération.
L'éco-score est réalisé avec des données réelles sur les denrées alimentaires et rend compte de tous les thèmes importants avec un haut niveau d'exigence. Il offre des informations transparentes aux consommatrices et consommateurs, mais aussi à Coop en tant qu'entreprise du commerce de détail afin que tout le monde puisse agir et contribuer à un changement d'alimentation.
Quels produits sont munis de l'éco-score? Et à partir de quand?
L'éco-score sera prochainement imprimé sur certains emballages de produits alimentaires des marques propres Coop. Plus de 2000 produits ont déjà été évalués depuis l'automne 2022, et si leur emballage n'a pas encore été modifié, leur éco-score ainsi que tous les détails sont toutefois déjà consultables sur Internet dans le magasin en ligne (provenance, mode de production, climat et ressources, emballage et conservation).
Petit à petit, tous les produits alimentaires des marques Coop seront munis de l'éco-score. Dès que les articles avec les anciens emballages auront été écoulés, l'éco-score sera imprimé sur les nouveaux. De cette façon, Coop évite de gaspiller des matériaux d'emballage.
Quel est l'objectif de l'éco-score?
L'objectif est de communiquer efficacement sur l'impact des produits sur la planète pour accompagner les consommatrices et les consommateurs sur la voie d'une alimentation aussi durable que possible. En même temps, l'éco-score donne à Coop en tant qu'entreprise du commerce de détail une impulsion supplémentaire pour réduire son impact environnemental en remaniant les produits et en proposant un assortiment de marques propres encore plus durable.
L'éco-score favorise la transparence de la chaîne alimentaire et contribue à informer sur l'impact des produits alimentaires causé en majeure partie par la production agricole, mais aussi par les transports, les emballages, la conservation, la transformation, etc.
L'éco-score est-il un nouveau label?
Non, l'éco-score n'est pas un nouveau label. Les labels certifient des produits qui répondent à un certain nombre d'exigences. L'éco-score est un indicateur d'impact environnemental qui peut être calculé pour tous les produits alimentaires. Ce n'est pas une certification, il permet de mesurer l'impact d'un produit sur l'environnement à partir des données scientifiques les plus récentes et des informations disponibles sur le marché.
La méthodologie de l'éco-score repose sur une analyse des cycles de vie (ACV) qui prend en compte toutes les répercussions potentielles d'un produit tout au long de la chaîne de son existence. L'éco-score tient également compte d'autres paramètres qui sont normalement absents de ce type d'analyse, comme l'impact sur la biodiversité ou le bien-être des animaux.
L'éco-score favorise la transparence sur le marché de l'alimentaire et informe avec clarté sur l'impact environnemental de tous les produits alimentaires. De cette manière, il aide les consommatrices et les consommateurs ainsi que Coop en tant qu'entreprise du commerce de détail à réduire cet impact.
À quoi sert l'éco-score des produits alimentaires?
Aujourd'hui, l'alimentation génère environ un tiers de l'impact environnemental global. Cela se traduit en particulier par le changement climatique et la diminution de la biodiversité.
Pour une consommation plus écoresponsable, les consommatrices et consommateurs peuvent actionner plusieurs leviers: manger moins de protéines animales, privilégier les pratiques agricoles respectueuses de l'environnement et des animaux, acheter des produits de saison et locaux, etc. Ces décisions ne sont pas toujours faciles à prendre en raison du manque ou au contraire de la surabondance d'informations sur les produits.
L'éco-score a pour but de donner des informations simples, claires et objectives sur l'impact environnemental des produits alimentaires. Coop dispose également de plusieurs leviers d'action et contribue à favoriser le changement de comportement des consommateurs avec son assortiment durable.
Qui évalue les produits?
L'entreprise Beelong située à Lausanne est spécialisée dans le calcul et la communication de l'impact environnemental des produits alimentaires. L'entreprise a développé l'éco-score pour le marché suisse, ce qui permet de tenir compte des dernières données scientifiques ainsi que des informations disponibles sur le marché.
De plus, Beelong classe et détaille les informations sur les denrées alimentaires, contrôle la qualité des informations communiquées par les marques et s'assure que les données utilisées sont les plus récentes.
Comment fonctionne l'échelle d'évaluation de A+ à E- de l'éco-score?
Tous les produits alimentaires sont évalués selon les mêmes critères et sur la même échelle allant de A+ (impact environnemental le plus faible) à E- (impact le plus élevé).
Tous les ingrédients qui composent le produit sont d'abord évalués selon leur empreinte carbone, leur empreinte sur l'eau et l'utilisation du sol puis pondérés en fonction de leur contenu énergétique (kcal) dans le produit fini.
Pour terminer, l'éco-score du produit fini est affiné à l'aide d'un système supplémentaire de bonus et de malus utilisé par Beelong qui permet d'ajouter ou de retirer des points selon les efforts effectués par le fabricant en faveur de l'environnement. Le cahier des charges de la marque ou du label de qualité, le programme d'élevage, l'emballage, la politique générale de l'entreprise et la politique environnementale du pays producteur sont pris en compte.
Quelle est la différence entre l'éco-score et le nutri-score?
L'éco-score évalue l'impact environnemental d'un produit alimentaire sur une échelle allant de A+ (impact le plus faible) à E- (impact le plus élevé). La même échelle est utilisée pour tous les produits, indépendamment de leur catégorie. Par conséquent, l'éco-score ne varie pas en fonction des catégories de produits et permet de comparer aussi bien des produits similaires que des articles différents.
Le nutri-score, quant à lui, analyse l'impact d'un produit sur la santé. Il évalue les nutriments sur une échelle allant de A (équilibré) à E (pas équilibré). Il s'appuie sur les valeurs nutritives figurant déjà sur l'emballage. Le nutri-score évalue chaque produit en fonction de la catégorie à laquelle il appartient. Il permet d'identifier le meilleur produit dans une catégorie, mais plus difficilement de comparer des produits issus de catégories différentes.
Que se passe-t-il lorsqu'aucune information ne figure sur les produits alimentaires?
S'il manque des données, par exemple la provenance des ingrédients, le mode de production, le programme d'élevage des animaux, la culture en serre chauffée ou le type d'emballage, l'information est enregistrée comme "non communiquée". Dans ces cas-là, Beelong attribue le nombre de points le plus bas aux critères incomplets.
Par exemple, si la provenance est "non communiquée", Beelong applique le nombre maximal de kilomètres dans la rubrique Distance parcourue. L'objectif est de récompenser les produits dont l'étiquetage est complet et transparent.
Lorsque les recettes (listes des ingrédients et proportions des ingrédients dans le produit fini) ne sont pas connues, Beelong s'appuie sur des recettes standard. À noter que la composition d'un produit (ingrédients et proportions) influe fortement sur l'éco-score final.
Comment les labels agricoles sont-ils évalués?
Les labels constituent actuellement la principale source d'information permettant à la clientèle de savoir comment le produit a été cultivé, élevé ou pêché.
Beelong a évalué les cahiers des charges d'une centaine de labels agricoles, qui recensent les mesures environnementales, notamment en faveur de la biodiversité.
Les labels agricoles sont classés en fonction de la rigueur environnementale de leur cahier des charges, c'est-à-dire en fonction des conditions de production imposées aux productrices et aux producteurs qui souhaitent voir leurs produits certifiés par ce label. C'est donc le nombre de critères environnementaux de chaque cahier des charges qui est évalué pour chaque catégorie de produit. Actuellement, Beelong retient et analyse 104 critères. Du fait de la prise en compte de ces mesures environnementales, le Bourgeon Bio Suisse, Demeter (Suisse) et d'autres labels équivalents répondent actuellement au maximum de critères possibles.
Quelle influence le label du Bourgeon Bio a-t-il sur l'éco-score?
Le label du Bourgeon Bio Suisse obtient le maximum des points attribués aux labels, soit 20 sur 100.
Les éco-scores des produits feront-ils l'objet de mises à jour?
Les informations d'un produit peuvent changer au fil du temps. Il en va de même des éco-scores. En plus des prélèvements aléatoires effectués par Beelong, Coop s'est fixé comme objectif en tant qu'entreprise du commerce de détail de continuer à améliorer les éco-scores en modifiant ou en remaniant ses produits.
Par ailleurs, la méthodologie de l'éco-score sera mise à jour tous les deux ans, de même que l'ensemble des produits évalués.
Comment se fait-il que les produits contenant de la viande n'aient pas toujours la plus mauvaise note?
D'une part, l'éco-score d'un produit dépend fortement de sa composition (type d'ingrédient et quantités). La différence de quantité d'ingrédients d'origine animale peut ainsi considérablement influencer l'éco-score.
D'autre part, l'impact environnemental d'un produit carné peut fortement varier selon...
  • le type de viande: le bœuf, le veau et l'agneau ont un impact environnemental 4 à 5 fois plus élevé que le porc par exemple.
  • le mode de production: le label (Bourgeon Bio, IP-SUISSE, etc.) et le programme d'élevage des animaux (en plein air, SST/SRPA, etc.) ont une influence particulière sur la préservation de la biodiversité et/ou le bien-être des animaux, ce qui a une répercussion positive sur l'éco-score.
  • le type de morceau: un morceau de viande noble (entrecôte, filet, etc.) peut avoir une empreinte carbone jusqu'à 15 fois plus élevée qu'un morceau moins noble (foie, bouilli, etc.).
Bien que de façon générale, les produits d'origine animale aient une empreinte écologique plus importante que les produits d'origine végétale, cette empreinte peut être diminuée en activant certains des leviers cités plus haut.