Panier

Votre panier est encore vide.

Ajoutez un produit pour commencer.

Montant total

Valeur de la marchandise:
CHF
Frais de livraison:
CHF

Poulpe

Le poulpe (latin: Octopus vulgaris), appelé aussi pieuvre, représente l'un des céphalopodes les plus évolués.
Ses huit tentacules le différencient des autres céphalopodes à dix bras. Les tentacules du poulpe sont pourvus de ventouses grâce auxquels il s'accroche au fond de l'eau ou à sa proie. Ses tentacules lui permettent d'attraper sa nourriture et de l'amener à son bec.
Le poulpe vit en solitaire au fond de la mer et se cache souvent dans des cavités rocheuses d'où il guette ses proies. Il peut nager mais ne le fait que s'il y est obligé, car il devient alors une cible facile pour ses prédateurs.

Modes de préparation

Le poulpe doit impérativement être précuit ou battu avant d'être cuisiné, sinon il risque d'être trop dur.
Il est souvent découpé en tranches et brièvement poêlé avec un peu d'ail. Il est aussi excellent grillé, pané ou frit.

Goût et texture

La chair du poulpe est ferme et élastique, mais elle peut devenir dure et immangeable si la préparation est inadéquate.
Son goût est doux et sucré tandis que son odeur est neutre.

Méthode de pêche

Nasses et casiers
La pêche à l'aide de nasses et de casiers est l'une des plus anciennes techniques. Nos ancêtres de l'âge de pierre pêchaient déjà en accrochant des cages remplis d'appâts à des lignes qu'ils jetaient à l'eau. Contrairement à la pêche au chalut, cette technique compte parmi les plus passives et les moins ravageuses.
Les nasses ressemblent souvent à des cages ou des corbeilles dotées d'une ou plusieurs ouvertures en forme d'entonnoir que les pêcheurs déposent sur les fonds marins, préalablement remplies ou non d'appâts.
Une fois le poisson entré dans la nasse, il ne peut plus en ressortir en raison de l'entrée en forme d'entonnoir. Il peut toutefois s'échapper par d'autres ouvertures s'il n'a pas la taille recherchée, ce qui permet une pêche sélective.