Panier

Votre panier est encore vide.

Ajoutez un produit pour commencer.

Montant total

Valeur de la marchandise:
CHF
Frais de livraison:
CHF

Le bordeaux à la croisée des chemins

Une chose est certaine: le Bordelais est et restera l'une des régions viticoles les plus prodigieuses du monde. Pourtant, une société à deux vitesses s'est constituée sur les 120 000 hectares de vignobles: d'un côté, un petit cercle de domaines prestigieux, qui vendent leurs crus à prix d'or. Et de l'autre, une grande majorité de producteurs anonymes, qui peinent à rentrer dans leurs frais et sont obligés de vendre leurs bouteilles à des prix ridiculement bas.
Mais depuis peu, un vent contraire est venu agiter l'élite viticole. Avant la crise du coronavirus, les affaires commençaient déjà à se compliquer à cause des sanctions douanières aux Etats-Unis, des troubles sociaux à Hong-Kong et des incertitudes liées au Brexit. Et au printemps, les traditionnelles dégustations de primeurs n'ont pas pu avoir lieu, car le virus ne permettait ni les voyages ni les dégustations. Les négociants ont dû faire preuve d'imagination: ils ont envoyé des échantillons des crus 2019 aux revendeurs spécialisés et aux journalistes et ont organisé des dégustations locales dans des grandes villes telles que Zurich. En raison de la conjoncture économique incertaine dans de nombreux pays, les prix de ce nouveau millésime ont chuté de 20 à 30%. Cette baisse est intéressante pour les consommateurs, même si ces dernières années, il est vrai, l'achat de vins en primeur a eu peu d'intérêt car les vins arrivaient souvent ensuite au même prix sur le marché.
Les perspectives restent mitigées. Les caves des négociants en vins de Bordeaux doivent déjà être bien remplies d'anciens millésimes. Les crus moins encensés par la critique, comme en 2017, seront sûrement difficiles à écouler. Et qu'adviendra-t-il des 2018 négociés à prix d'or face à la baisse de prix des excellents 2019? Mais en ouvrant l'œil, on peut encore trouver dans le Bordelais des bouteilles avec un bon rapport qualité-prix. Le Château Cormeil-Figeac de St-Emilion fait partie de cette catégorie. Mondovino a réussi à faire entrer le millésime 2016 dans son assortiment de vins rares. Ce Grand Cru particulièrement réussi est puissant et étoffé, et peut sans problème vieillir au moins encore dix ans (voir www.mondovino.ch). Et ce vin est la preuve que le Bordelais, malgré toutes les difficultés, n'a rien perdu de son attractivité.
Fermer
75cl

Château Cormeill-Figeac Saint-Emilion Grand Cru AOC

France, 2016

Note moyenne: 0.0 sur 5 Donner votre avis

Ce vin allie puissance, ampleur et élégance. Au nez déjà, son bouquet complexe et aromatique laisse entrevoir sa grande qualité. En bouche, il présente une matière bien structurée, complexe et moelleuse et s'achève dans une finale persistante.

Prix
10% dès 6
29.95
Prix par 10 centilitre
3.99 /10cl
Action valable uniquement en ligne