Panier

Votre panier est encore vide.

Ajoutez un produit pour commencer.

Montant total

Valeur de la marchandise:
CHF
Frais de livraison:
CHF

Des perles pétillantes

Il existe pléthore de vins pétillants qui diffèrent par leur méthode de fabrication. Le plus connu est le champagne français et le plus populaire, le prosecco italien.
Les vins pétillants sont rafraîchissants, vifs et réchauffent l'âme et le cœur. Ce qu'ils ont tous en commun, ce sont leurs fines bulles. Mais comment les obtient-on? De nombreuses perles pétillantes sont obtenues selon la méthode traditionnelle ou champenoise qui nécessite une deuxième fermentation en bouteille pour voir apparaître les bulles. C'est sur ce processus que repose la prise de mousse. Au moment de remplir la bouteille, on ajoute au vin un mélange de sucre et de levures. Le vieillissement sur lies de levure peut, selon la qualité, prendre plusieurs mois, voire plusieurs années. Après le remuage et le dégorgement (élimination du dépôt de levures), on rajoute une dose de vin et de sirop de sucre. C'est ce qui définit la teneur en sucre du vin pétillant.
Le vin pétillant le plus connu et le plus renommé obtenu selon cette méthode est le champagne, originaire du nord-est de la France. Il existe différents styles dans le commerce. Mais la plupart des produits sont blancs, sans millésime et d'une cuvée provenant de l'assemblage de raisins de différentes années et parcelles. Ils sont en général issus des cépages chardonnay, pinot noir et pinot meunier. Mais l'amateur de fines bulles trouvera également son bonheur en dehors des régions viticoles prestigieuses. Par exemple, le cava espagnol, le mousseux allemand (Sekt) et le Franciacorta italien. En Suisse également, de nombreux domaines viticoles commencent à voir dans le vin pétillant un bon moyen de compléter leur assortiment et nous surprennent par leur excellente qualité.
Néanmoins, le prosecco de Vénétie reste dans notre pays la star des vins pétillants. Et ce, pour une raison très simple: il est simple, frais, fruité et bon marché. Contrairement au champagne, la deuxième fermentation du prosecco ne se produit pas dans la bouteille, mais dans une cuve sous pression. Cette méthode dite de Charmat (ou de la cuve close) est plus facile à mettre en œuvre et donc moins coûteuse. La boisson italienne est toujours produite à partir du cépage glera, relativement neutre. Les meilleurs proseccos proviennent de la région de Cartizze.