Keine Kamera verfügbar. Bitte Zugriff auf Kamera erlauben und Applikation neu starten.

Cépages autochtones

Chaque amateur ou amatrice de vin a ses préférences. Pour obtenir un vin à la saveur unique, tout dépend des cépages utilisés car ils apportent les arômes primaires. Mais d'où viennent les cépages? Que signifie «autochthone» en viticulture? Pour le savoir, suivez le guide.
Dans le jargon viticole, le terme «autochtone» signifie indigène, bien implanté.

Qu'est-ce qu'un cépage autochtone?

Dans le jargon viticole, le terme «autochthone» signifie indigène, bien implanté. Pour les cépages autochtones, il s'agit donc de vins qui se sont développés exclusivement (ou au moins majoritairement) dans leur terroir d'origine, sans intervention humaine par le biais d'une culture spécifique.
Mais parfois, la classification formelle des cépages pour déterminer si telle ou telle variété est endémique ou non d'une région n'est pas si simple. Quant aux cépages allochtones, ils ne sont pas originaires du terroir où ils sont désormais cultivés. On pratique la viticulture depuis des milliers d'années. Il est donc naturellement difficile de comprendre à quel moment un cépage est apparu pour la première fois. Explorez tous les cépages autochtones grâce à l'appli Mondovino sur le vin!

Vins autochtones – L'émigration botanique

Certains cépages sont considérés comme autochtones bien qu'originaires d'une région autre que celle où ils ont d'abord été cultivés. En effet, si culture et production d'un vin sont étroitement liées voire complètement imprégnées par le vignoble d'adoption, le vin peut obtenir la mention de «vin autochtone».
Pour mieux comprendre la spécificité des vins autochtones, on pourrait mettre cette notion en parallèle avec l'émigration des individus: des hommes et des femmes nés dans un pays, mais arrivés dans un autre dès leur plus jeune âge. Après des dizaines d'années, le lien avec leur terre natale est bien souvent rompu. Ils se sentent davantage rattachés au pays qui les a vus grandir.Pour un cépage originaire d'une région différente de celle où il est désormais cultivé, c'est à peu près la même chose. On dit alors que le vin est autochtone lorsque l'on parle du terroir d'adoption.

Exemples de cépages autochtones

Il existe des cépages autochtones dans le monde entier. En Suisse, les vins autochtones se trouvent notamment dans la région viticole du Valais. Parmi eux figurent par exemple les blancs humagne blanche, amigne et petite arvine, ainsi que les rouges cornalin et humagne rouge.
Les cépages locaux sont une branche spécifique de la famille des cépages autochtones. Il s'agit de vignes qui se sont développées de manière naturelle sur une très longue période. Ce type de cépages s'est si bien adapté à son environnement qu'il résiste généralement à des conditions extrêmes, comme de longs épisodes de sécheresse ou de fortes gelées. Souvent, les cépages locaux survivent également à certaines maladies.
C'est justement en raison de cette robustesse que cette forme de cépage est très recherchée par les viticulteurs et les viticultrices. En effet, même en cas d'intempéries, ils garantissent globalement des rendements stables.

Les cépages autochtones en bref

On qualifie d'autochtone un cépage implanté dans une région depuis déjà très longtemps, même lorsqu'il provient d'un tout autre terroir. Toutefois, il doit toujours entretenir un lien culturel avec la région où il est cultivé. C'est la condition requise pour classer un vin comme autochtone.
Ça vous intéresse? Explorez tous les cépages autochtones via l'appli Mondovino sur le vin.