Keine Kamera verfügbar. Bitte Zugriff auf Kamera erlauben und Applikation neu starten.

Vins primés: des médailles qui font grimper les ventes

Les concours de vins sont un outil de marketing et de promotion éprouvé. Les détenteurs d'une médaille bénéficient d'un avantage concurrentiel. De nombreuses organisations suisses et étrangères proposent ce type de compétitions.
Le marché mondial du vin est si vaste qu'aucun consommateur ne peut vraiment s'y retrouver. Les distinctions constituent des repères utiles à cet effet lorsqu'elles sont décernées par des organisations réputées. Parmi elles figurent l'International Wine Challenge de Londres, le Concours Mondial de Bruxelles ou encore le prix Mundus Vini en Allemagne. En Suisse, l'association Vinea, basée à Sierre, organise des concours célèbres comme le Grand Prix du Vin Suisse ou le Mondial des Pinots. Le concours international Wine Trophy, organisé par l'exposant Expovina à Zurich, constitue également un événement incontournable dans ce domaine.
Un jury formé de sommeliers, journalistes et autres experts en vin évalue les nectars en lice, dont les étiquettes ont été masquées, selon des critères bien définis. Bien entendu, seuls des vins issus des mêmes cépages ou élaborés dans un même style sont comparés. Sur la base des points obtenus, les étiquettes des breuvages primés se voient ornées d'un signe distinctif tel qu'une médaille d'or, d'argent ou de bronze. Le concours organisé par l'Union internationale des œnologues récompense jusqu'à 30% des échantillons soumis - une quantité relativement élevée. Les vins primés doivent répondre à des exigences strictes: typicité du cépage, caractère, équilibre. Ils peuvent être arrivés à maturité, mais pas nécessairement: selon le millésime, le cépage ou le type de vinification, certains vins primés doivent (heureusement) être encore stockés quelques temps avant d'être dégustés.
Les vins primés profitent tant aux viticulteurs qu'aux commerçants. Ils constituent un excellent atout marketing. Les clients accordent une attention particulière aux médailles et aux lauréats, mais les vins ne devraient pas pour autant être achetés à l'aveuglette. Face à une véritable explosion de concours, il n'est pas toujours facile de séparer le bon grain de l'ivraie. Il convient de noter que ces événements ne sont pas l'apanage des producteurs les plus réputés. Quant aux petites exploitations, qui ne produisent que de faibles quantités, leur participation n'en vaut souvent guère la peine. On retiendra donc que les concours ne récompensent pas forcément les meilleurs vins. Les goûts personnels et les circonstances ont aussi leur rôle à jouer. Je vous invite donc à ne pas vous fier uniquement aux médailles, mais aussi à votre palais.
Peter Keller, expert Mondovino et diplômé de l'Académie des vins